Maupiti Island - le système des "points de sympathie" révélé

Discussion autour des jeux "Manoir de Mortevielle", "Maupiti Island" et "Sukiya"
Répondre
Geezus
Paladin
Messages : 27
Enregistré le : 02-11-2009 10:55

Maupiti Island - le système des "points de sympathie" révélé

Message non lu par Geezus » 31-05-2011 10:49

Comme vous le savez, dans Maupiti Island, il faut faire preuve d'un minimum de tact dans votre enquête sous peine de vous voir mettre à la porte de l'île prématurément. Cela n'arrive pas au premier geste déplacé, mais bien après plusieurs d'entre eux. Le joueur se rend donc compte qu'il y a forcément un système de "points de sympathie", qui est invisible, mais qui existe bel et bien et qui cause un game over quand on a épuisé son capital.

J'ai entrepris de découvrir et d'exposer les mécanismes de ce système.

J'en ai entendu beaucoup dire à ce sujet "c'est trop dur", ou encore "c'est impossible sans avoir le code source du jeu", etc. Avec simplement de la détermination et un esprit logique, je vous prouve ici le contraire : j'ai en effet élucidé le fonctionnement du système des points de sympathie, et ce sans aucune connaissance en programmation ni aucun code source.

Comme il s'agit d'une recherche originale et qu'à ma connaissance elle n'a encore été publiée nulle part, je vous remercie de me citer si vous la reproduisez quelque part :)


Fonctionnement des points de sympathie

Jérôme commence l'aventure avec 50 points. Il se fera mettre à la porte lorsqu'il descendra en dessous de 0. Il est donc possible de continuer à jouer avec 0 point, mais votre présence sur l'île ne tient alors plus qu'à un fil.

Les actions suivantes vous font perdre des points :

Rendre visite à quelqu'un chez lui = -1
Se trouver chez quelqu’un quand il rentre chez lui = -1
Fouiner dans une pièce devant témoin = -1
(vous perdez un point pour chaque endroit fouillé, et chaque objet pris ou déposé)
Tentative infructueuse de soudoyer quelqu’un = -1
Tentative réussie de soudoyer quelqu’un = -2
Se faire pincer à suivre quelqu’un = -2
Montrer à quelqu’un un objet lui appartenant = -2
Tabasser quelqu’un lorsqu’il est seul = -10
Tabasser quelqu’un devant témoin = -40

NB :
- Il est impossible de regagner des points de sympathie. Les points perdus le sont définitivement.
- Les points de sympathie sont globaux. Il n'y a donc pas de quota séparé pour les relations avec chaque personnage.
- Si vous interrogez le même personnage trop souvent, il vous dira "Encore vous ?" ou "Toujours dans mes pattes !" MAIS cela ne vous fait perdre aucun point de sympathie, mis à part celui que vous perdez de toute façon si vous lui rendez visite chez lui.
- Si vous dérangez un personnage chez lui pendant la nuit, il vous dira "Ce n'est pas une heure pour déranger." et sera réticent à parler MAIS cela ne vous fait perdre aucun point de sympathie supplémentaire, vous perdez uniquement le point perdu de toute façon pour lui avoir rendu visite chez lui.
- Laisser un endroit sans dessus-dessous après une fouille ne vous fait perdre aucun point (du moment que vous ne vous faites pas pincer à fouiller). C'est logique : si on ne vous a pas vu, on ne peut pas vous blâmer.
- Notez encore que rendre un objet à son légitime propriétaire, même si on vous dit "Merci, ça fait plaisir !" ne fait regagner aucun point de sympathie; cela n'arrive jamais, comme vu précédemment.


Comment ai-je fait ?

Mon hypothèse de départ, qui s'est avérée correcte, était que tabasser quelqu'un était la pire offense qu'on puisse faire. J'ai donc compté à quelle vitesse je me faisais virer en tabassant les gens à répétition. Mais ce n'était pas constant selon les personnes que je tabassais, et j'ai d'abord pensé que certains personnages étaient plus importants que les autres, et que les tabasser serait plus grave que d'en tabasser d'autres. En continuant mes tests, je me suis rendu compte que je faisais fausse route, et j'ai fini par comprendre que c'était en réalité la présence ou non de témoin(s) qui rendait le tabassage plus grave. Mais je ne comprenais toujours pas pourquoi le lieu où je tabassais les personnages, en choisissant chaque fois les mêmes (pauvre Maguy, elle aura morflé) et en les rencontrant chaque fois seuls, influait légèrement sur la vitesse à laquelle j'étais viré. Puis, tandis que ma présence sur l'île ne tenait plus qu'à un fil (j'étais, sans encore le savoir, à 0 point), j'ai décidé de rendre visite à quelqu'un et j'ai aussitôt été viré. C'est alors que j'ai compris que rendre visite à quelqu'un chez lui était considéré comme une offense, ce que je ne soupçonnais pas. J'ai donc émis une autre hypothèse, correcte également, qui était que rendre visite à quelqu'un était la plus légère offense possible (ou en tout cas la plus légère ex aequo avec d'autres). En commençant une nouvelle partie, je suis rentré 51 fois de suite dans la chambre d'Anton, afin de compter après combien de fois je me ferais virer. A partir de là, j'avais le total de départ des points de sympathie, ainsi que la façon de les perdre un par un, me permettant de tenir un compte très précis des points que j'avais à chaque partie. Elucider le reste du système n'était alors plus très compliqué.


Fait par Geezus


Avatar du membre
charlock
Legendary
Messages : 207
Enregistré le : 25-12-2008 20:37
Contact :

Re: Maupiti Island - le système des "points de sympathie" ré

Message non lu par charlock » 26-09-2011 19:27

avec un peu (beaucoup) de retard, félicitations pour ta persévérance et ta perspicacité digne de celle de Jérôme Lange !

Avatar du membre
puppetmastr
Warrior
Messages : 13
Enregistré le : 18-06-2010 22:13

Re: Maupiti Island - le système des "points de sympathie" ré

Message non lu par puppetmastr » 17-11-2011 09:03

absolument génial ! grand bravo pour ta persévérance !

Oualassou
Militian
Messages : 9
Enregistré le : 20-10-2014 17:13

Re: Maupiti Island - le système des "points de sympathie" ré

Message non lu par Oualassou » 02-11-2014 17:30

Je voulais préciser que pour les objets montrés aux personnages c'est -2 de sympathie systématiquement, qu'on leur montres des objets à eux ou un simple coquillage.


Répondre