Forums Abandonware

Lankhor.net - Abw-Definition - Abw-Magazines - Abw-Videos - Abw annuaire
Nous sommes le 22-09-2017 05:09

Heures au format UTC+02:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 12 messages ] 
Auteur Message
Message non luPosté : 16-10-2015 10:32 
Hors ligne
Blademaster

Enregistré le : 20-10-2008 14:36
Messages : 16
Bonjour à tous,

Un de mes amis (merci Kamel :) ) aurait trouvé le code source de Soukiya ...
Le dossier fait 14,5 Mo.

Je vous laisse un avant gout d'un des fichiers TXT car je ne veux pas diffuser pour le moment cela, ne sachant pas le statut du jeu / des droits ...
Je ne sais pas comment la personne qui l'a mis a dispo sur le net a fait pour l'avoir ...

Attention, spoilers ;)

Spoiler : :
Ý
Assis en lotus, immobiles, les moines font zazen.
Ý
Comme une sorte de mélopée grave et monotone, les moines récitent les sûtras.
Ý
Les moines boivent le thé à l'umeboshi: des prunes macérées dans du vinaigre.
Ý
Le repas se déroule dans un silence absolu, selon des règles strictes.
Ý
Le professeur est à sa table. Il manipule ses éprouvettes avec des gestes hésitants...
Ý
Satō prépare le thé avec des gestes précis qui obéissent à un rituel rigoureux.
Ý
Sans gâcher l'eau, les moines se lavent le visage, puis se rincent la bouche.
Ý
Les corvées quotidiennes s'effectuent rapidement et en silence.
Ý
Monsieur Umedo contemple la statue d'Amida. Il est comme fasciné par son éclatante lumière.
Ý
Les moines psalmodient la prière Zen de la levée du corps.
Ý
Kenji annonce l'ouverture de la concentration. Le zazen matinal va commencer.
Ý
Akira est assis sur son tapis de prière. Il scande un sûtra d'une voix rauque et lente.
Ý
Satō prie devant l'urne contenant les cendres du professeur.
Ý
Yoda examine le cadavre de Paul sous l'œil attentif d'Akira.
Ý
Toki arrange le pavillon du thé pour y passer la nuit.
Ý
- Votre trop grande beauté ne peut être que source d'ennui, dit Akira à Toki.
Ý
Akira a cédé à la tentation de la chair...
Ý
Les invités se passent le récipient de gâteaux. Yoda est le dernier à se servir...
Ý
Les invités s'inclinent devant Satō qui sert le thé. Lui seul manipule les ustensiles...
Ý
Akira s'est levé en silence, sans éveiller Kenji qui dort profondément.
Ý
Akira se recouche sous le regard soupçonneux de Kenji qui fait semblant de dormir.
Ý
22
Ý
Toki renverse la bouillie de riz de Yoda... Elle lui offre la sienne en échange...
Ý
Kenji prépare le déjeuner: bouillie de riz, potage et légumes conservés dans la saumure.
Ý
Kenji saupoudrait d'épices un bol de bouillie. A l'entrée de Toki, il a dissimulé le flacon.
Ý
Weber a subtilisé une bouteille de saké.
Ý
Kenji prépare le yakuseki (dîner composé avec les restes du déjeuner.)
Ý
Max se dirige vers le portail sud.
Ý
Kenji accueille un visiteur qui se présente sous le nom de Umedo san.
Ý
Paul quitte le monastère. Il reprend le chemin de la mendicité.
Ý
Akira va quitter le monastère.
Ý
- Bon voyage, dit Satō. Le pas de la jambe gauche dépend du pas de la jambe droite.
Ý
- Ce collier n'est qu'un acompte, dit Umedo à Toki. Si Max cède, il y aura d'autres joyaux.
Ý
Kenji affronte Akira à l'épée avec une rage qui semble inquiéter Toki.
Ý
Kenji, l'oreille collée contre la porte du pavillon du maître, espionne ce qui s'y dit.
Ý
- Le professeur est tenaillé par une peur irraisonnée, dit Toki.
Ý
Weber se dirige vers le pavillon du thé.
Ý
"Hé! Regardez la chute d'eau" a dit Akira. Alors les moines ont cessé leurs ablutions.
Ý
Toki est assise sur les marches de l'escalier. Elle sanglote...
Ý
- Ils ont trouvé le corps de Paul, dit Toki.@- Je n'avais pas prévu ça, répond Max.
Ý
A travers les arbres qui surplombent la cascade, vous avez vu Paul qui poignardait .
Ý
Tout le monde entoure Max. Toki lui glisse discrètement un message.
Ý
Akira va au pavillon du thé.
Ý
En sortant du pavillon du thé, Yoda s'est plaint de douleurs abdominales.
Ý
- J'ai parlé à Max, dit Toki. Il est dans de bonnes dispositions à votre égard.
Ý
- Si Max me vend la formule, dit Umedo à Toki, je ne serai pas ingrat avec vous.
Ý
Toki prend son bain devant vous car au Japon la nudité se voit mais ne se regarde pas.
Ý
Au japon, on se lave et on se rince avant d'entrer dans la baignoire d'eau chaude.
Ý
49
Ý
Satō se repose.
Ý
Yoda ausculte Satō avec le sérieux d'un médecin dans son cabinet de consultation.
Ý
Satō s'extrait de sa courtepointe avec des gestes feutrés.
Ý
Satō se glisse silencieusement dans sa courtepointe.
Ý
- Les circonstances qui entourent la mort de Paul sont étranges, dit Yoda.
Ý
- Akira! Vas chercher la police, dit Satō. Et ne traîne pas en chemin.
Ý
- La dose d'arsenic était forte, dit Yoda. Les effets du poison ont été rapides.
Ý
Akira aide Satō à installer Yoda sur sa courtepointe.
Ý
Quand il a vu le corps de Camus, Satō s'est précipité sur le gong pour sonner l'alarme.
Ý
"Le professeur a été assassiné" a dit Akira. Un silence morbide a succédé à ses paroles.
Ý
Akira fait la toilette du mort.
Ý
Toki nettoie les éprouvettes, classe des fiches, répertorie les produits...
Ý
Weber fouille le laboratoire.
Ý
Toki ouvre les placards, inspecte les étagères. Elle cherche quelque chose de précis...
Ý
Yoda autopsie le corps du professeur. Akira l'assiste dans ses observations.
Ý
Toki relit les notes qu'elle a prises avec le professeur... Elle pleure...
Ý
Toki rassemble ses affaires.
Ý
- Vous le regretterez, grommelle Weber.
Ý
Max veille le corps de son oncle.
Ý
Max s'est endormi.
Ý
Max a été réveillé par des éclats de voix venants de l'extérieur.
Ý
71
Ý
Max paraît préoccupé, inquiet...
Ý
- C'est fait, dit Toki.
Ý
- J'ai décidé de vendre, annonce Max.@- Sage décision, répond Satō.
Ý
75
Ý
Umedo et Weber ont fait leurs offres d'achat.
Ý
- Weber san était fâché, dit Umedo.@- Votre offre était supérieure, répond Max.
Ý
Vous avez aperçu la silhouette de Paul traverser rapidement le jardin.
Ý
Akira initie Toki à l'art du tir à l'arc.
Ý
Umedo san s'exerce au tir à l'arc dans le plus pur art Zen.
Ý
Monsieur Umedo a pris une valise dans le coffre.
Ý
82
Ý
- Il faut absolument que j'assiste à l'enterrement de mon oncle, dit Max.
Ý
- Je crois que j'ai une idée, dit Toki. Laisse-moi faire.
Ý
Weber lit "L'Epoque". Il est anxieux.
Ý
- Je suppose que nous sommes ici pour la même raison, dit Umedo à Weber.
Ý
Weber fouille les bagages d'Umedo.
Ý
Weber sirote du saké.
Ý
Les deux hommes d'affaire ont été réveillé par les moines qui sont à la fontaine.
Ý
- Paul en savait trop, dit Umedo à Weber. Alors il a été réduit au silence.
Ý
- Je suis sûr que Paul n'est pas impliqué dans le meurtre du professeur, dit Umedo.
Ý
Umedo range soigneusement ses affaires.
Ý
Weber fait la sieste.
Ý
Umedo parcourt des dossiers, rédige son courrier...
Ý
Weber n'a pu que constater que le coffre-fort était vidé de son contenu.
Ý
Umedo essaye de réconforter Weber qui est effondré.
Ý
97
Ý
Weber se promène dans le jardin Zen. Il est plongé dans ses pensées.
Ý
Kenji arrache les mauvaises herbes.
Ý
100
Ý
Kenji a proposé un combat de kendo à Akira.
Ý
- Nous pourrions nous associer, dit Weber.@- Désolé, dit Umedo. Ca ne m'interresse pas.
Ý
Max se promène dans le jardin.
Ý
Tous attendent le diagnostic de Yoda. Il ne peut que constater le décès de Paul.
Ý
Vous assistez à l'incinération de la dépouille du professeur.
Ý
106
Ý
Kenji vient de l'extérieur du monastère.
Ý
Aucune observation.
Ý
Rien de notable.
Ý
Pas de fait marquant.
Ý
Aucun commentaire.
Ý
Rien à souligner.
Ý
Pas d'évènement particulier.
Ý
Umedo prie devant la statue d'Amida.
Ý
- Les crimes de Kenji ont souillé la réputation de ce monastère, dit Satō.
Ý
- Tout accuse Kenji, dit Yoda. Mais Kenji est-il coupable?
Ý
Satō pratique l'art de la caligraphie.
Ý
Umedo san vient de prendre une malette dans le coffre-fort.
Ý
119
Ý
Je ne suis pas vendeur, dit le professeur à Weber.
Ý
Le professeur dicte des formules chimiques à Toki.
Ý
En vous voyant, Weber à l'air contrarié...
Ý
- Vous ne me faites pas peur, répond Max.
Ý
-Parfait! Tu peux les prévenir, dit Max.
Ý
Max et Satō parlent du professeur. Max semble très affecté.
Ý
Max annonce à Weber et Umedo qu'il a décidé de vendre sa moitié de formule.
Ý
Weber et Umedo font des offres de rachat de la moitié de formule de Max.
Ý
Pour départager Weber et Umedo, Toki propose une offre anonyme.
Ý
Weber et Umedo notent leurs offres sur un morceau de papier. La formule ira à celui qui fera l'offre la plus élevée.
Ý
Max et Toki ont du mal à cacher leur joie.
Ý
Max prépare ses bagages.
Ý


Modifié en dernier par plop518 le 16-10-2015 12:12, modifié 5 fois.

Haut
   
Message non luPosté : 16-10-2015 11:49 
Hors ligne
Blademaster

Enregistré le : 20-10-2008 14:36
Messages : 16
j'ai remplacé les caractères par les bons accents, du moins je pense ;)


Haut
   
Message non luPosté : 17-10-2015 17:12 
Hors ligne
Blademaster

Enregistré le : 20-10-2008 14:36
Messages : 16
je ne me rappelle plus tres bien, mais le jeu a t il ete termine ou annulé en cours de développement suite a l echec de Black Sect ?
la version presente est la version ST
le jeu ne semble pas compilé, par contre il y a l'éditeur interne de lankhor (ED_SUKYA.PRG) avec les lieux, personnages, textes, et c'est assez fou de se dire qu'il y a 20 ans, un jeu était développé comme cela.
il y a aussi des photos au format degas elite (pour ceux qui se souviennent.
il semble que la protection du jeu était similaire a celle des jeux de cette epoque (quel mot a telle page)
je crois que la protection de maupiti etait assez baleze a l'epoque

voici les autres fichiers txt, je n'ai pas fait de nettoyage niveau accentuation qui apparait mal en fichier brut.
Spoiler : :
Ý
???
Ý
Rien de remarquable
Ý
Un coup d'oeil sondeur sur...
Ý
D'accord.
Ý
S‚same, ouvre-toi!
Ý
S‚same, referme-toi!
Ý
En pure perte.
Ý
Vous examinez les objets suivants:
Ý
Vous restez sur la touche.
Ý
A‹e!
Ý
Une poterie en terre cuite.
Ý
Vous manquez de flair.
Ý
Un rabot de menuisier bien aff–t‚.
Ý
Une caisse … outils.
Ý
Des outils de menuisier.
Ý
L'odeur du bois...
Ý
Il ne se passe rien.
Ý
Les vieux livres sacr‚s parlent de l'art de choisir et de disposer les rochers.
Ý
Au-dessus de vos forces...
Ý
Le pavillon des invit‚s.
Ý
Changer le rocher de place ou de position serait indisposer l'esprit de la pierre.
Ý
Une odeur de r‚sine.
Ý
Un pot de glu.
Ý
Connaissez-vous le japonais?
Ý
Un id‚ogramme.
Ý
Un creux naturel et profond.
Ý
Vous remarquez un espace vide sous le rocher.
Ý
"Prudence est mŠre de suret‚."
Ý
Toc toc!
Ý
Une lanterne de verre.
Ý
Une odeur de cire.
Ý
Attention, fragile!
Ý
Vous mettez la main dans une matiŠre visqueuse et tenace.
Ý
Si vous voulez le fouiller, entrez dans le pavillon.
Ý
La salle de culte.
Ý
Encore faudrait-il pouvoir le soulever...
Ý
Senteurs printaniŠres.
Ý
Ca ne bouge pas.
Ý
La porte du monastŠre est ferm‚e … clef.
Ý
La porte d'entr‚e du monastŠre.
Ý
Les bains.
Ý
Le pavillon exhale d'agr‚ables parfums.
Ý
Vous mettez la main sur...
Ý
Les lieux d'aisance.
Ý
De vulgaires odeurs.
Ý
Le portail sud.
Ý
Le mur d'enceinte du monastŠre.
Ý
Pas d'odeur particuliŠre.
Ý
C'est vide.
Ý
Lanterne de pierre appel‚e yukimi d“r“ qui signifie "lanterne pour regarder la neige".
Ý
Le cloŒtre.
Ý
Le portail principal.
Ý
Allez-y, poursuivez votre enquˆte l…-bas.
Ý
Une statue d'Amida (en sanscrit, Amitƒbha :@ "la LumiŠre ‚ternelle".)
Ý
"En odeur de saintet‚."
Ý
La statue est en bois plein.
Ý
Le grand Bouddha.
Ý
Pas l'ombre d'un indice.
Ý
Ca sonne creux.
Ý
Vous pr‚sumez de vos forces!
Ý
Rien … tirer de ce c“t‚ l….
Ý
C'est trop haut.
Ý
Au-dessus de tout soup‡on.
Ý
Le pavillon du maŒtre.
Ý
Rien de suspect.
Ý
La lanterne s'allume … la bougie.
Ý
C'est tout vu!
Ý
Un vieux v‚lo rouill‚ et crev‚.
Ý
En vain.
Ý
Pas l'ombre d'un doute.
Ý
Les kongorishishi sont les gardiens du temple. Celui-ci est rouge. Il irradie la lumiŠre.
Ý
Un tentoki! Un esprit monstrueux sculpt‚ en forme de porteur de lanternes.
Ý
Ne r‚veillez pas les esprits protecteurs du bouddhisme.
Ý
Ce kongorishiki noir au sourire grima‡ant garde le temple.
Ý
Une vieille bicyclette impraticable.
Ý
Le laboratoire.
Ý
La cuisine.
Ý
Des odeurs … manger.
Ý
Rien de particulier.
Ý
Des saveurs fortes et ƒcres.
Ý
Ca ne ferme pas.
Ý
Vous vous ‚garez.
Ý
Vous vous abusez.
Ý
Ca bouge.
Ý
La salle de m‚ditation.
Ý
Le mur d'enceinte est recouvert de tuiles branlantes!
Ý
Le volet est ferm‚ de l'int‚rieur.
Ý
Vous touchez du bois.
Ý
Ce n'‚tait qu'une hypothŠse.
Ý
Simple supposition.
Ý
Une mauvaise intuition.
Ý
L'‚tau se resserre.
Ý
La fontaine des ablutions.
Ý
Vous n'en tirez aucune d‚duction.
Ý
Vous prenez l'eau.
Ý
Une cachette.
Ý
Ce n'est pas l'heure de fermeture des portes du monastŠre.
Ý
Le pavillon du th‚.
Ý
Ca ne s'ouvre pas.
Ý
Un pont de bois patin‚ par l'ƒge.
Ý
Au-dessus de la cascade, cach‚ derriŠre les arbres, se trouve le cimetiŠre du monastŠre.
Ý
Aucune preuve.
Ý
C'est ferm‚ … clef.
Ý
Un liquide incolore.
Ý
Pas de quoi se mouiller.
Ý
Ca ne vous met pas au parfum.
Ý
L'objet le plus mat‚riel peut devenir le r‚ceptacle d'une ƒme.
Ý
Aux eaux calmes de la riviŠre s'ajoute le flot chantant de la cascade.
Ý
On dit que le mythique roi chinois Yu le Grand est n‚ d'une pierre.
Ý
Il n'y a pas de jardin japonais sans rochers.
Ý
L‚gŠre humidit‚.
Ý
La grille est solidement fix‚e.
Ý
La riviŠre s'en va sous le mur d'enceinte.
Ý
Rien … pˆcher.
Ý
Le poŠte Gochiku a dit : "Le bruit de l'eau dit ce que je pense."
Ý
Les herbes, les arbres, le pays, tout devient Bouddha.
Ý
Une cordelette.
Ý
Signe particulier: n‚ant.
Ý
Un pot en grŠs.
Ý
Un vase en porcelaine.
Ý
Une tenture de soie.
Ý
Rien … d‚voiler.
Ý
La statue est en bronze.
Ý
Laissez-le reposer en paix.
Ý
Le corps de Paul a ‚t‚ lav‚ et pr‚par‚ pour les obsŠques.
Ý
L'odeur de la mort.
Ý
Vos affaires.
Ý
Cette dalle est utilis‚e pour la cr‚mation des morts.
Ý
On ne r‚veille pas quelqu'un qui dort...
Ý
Un pupitre.
Ý
Ca s'ouvre.
Ý
Une odeur d'alcool … br–ler.
Ý
Une lampe … alcool.
Ý
Une feuille de papier de Chine.
Ý
Dans ce pot d'iris, rep‚rez la feuille Ciel, la feuille Homme et la feuille Terre.
Ý
Parfum … fleur d'iris.
Ý
"Par le son d'un caillou, par le son d'un bambou, j'ai tout oubli‚..."
Ý
Ne troublez pas l'arrangement floral.
Ý
Par del… les sens et le beau, l'art floral japonais est un moment religieux.
Ý
Le flair fait le limier.
Ý
Le coussin n'est ni trop mou, ni trop dur...
Ý
Un shamisen: une guitare … trois cordes.
Ý
Vous faites vibrer les cordes de l'instrument.
Ý
Une entaille franche et profonde.
Ý
Un sh“ji: une cloison constitu‚e d'un papier blanc ‚pais coll‚ sur une armature en bois.
Ý
Ne d‚chirez pas le papier.
Ý
Fouillez: vous verrez...
Ý
Une fouille s'impose.
Ý
Vous touchez du bronze.
Ý
Chaque matin, le pr‚pos‚ au service du r‚veil fait sonner cette cloche.
Ý
"La voix de la cloche."
Ý
Cette planche … sons frapp‚e d'un maillet annonce le d‚but et la fin du zazen.
Ý
Le maillet claque sur le bois.
Ý
Le moine Zen dort et m‚dite sur son Tan: une natte de 2 m sur 1 m environ.
Ý
Il fait noir l…-dessous...
Ý
Allez-y...
Ý
Une ouverture secrŠte.
Ý
Chaque moine dispose d'une ‚tagŠre pour ranger ses affaires.
Ý
Fouillez l'‚tagŠre, vous en connaŒtrez le contenu.
Ý
La baguette est solidement mise.
Ý
"Ne pas monter bien haut, peut-ˆtre, mais tout seul."
Ý
Un gong en cuivre.
Ý
Le plateau en m‚tal vibre sous le coup.
Ý
Ca sent le roussi.
Ý
Asphyxiant, lacrymogŠne ou hilarant?
Ý
"Ca sent le gaz."
Ý
Un bruit m‚tallique.
Ý
Gaz asphyxiant! Vous refermez rapidement la bouteille.
Ý
Mettez les gaz.
Ý
Bat“-Kannon terrassant les forces du mal et s'attaquant aux ˆtres difficiles … convertir.
Ý
Le cercueil du professeur se consume lentement.
Ý
Un microphone.
Ý
C'est d‚ja ouvert.
Ý
Ce n'est pas ouvert.
Ý
La bobine r‚ceptrice.
Ý
Un magn‚tophone … bandes.
Ý
C'est magn‚tique.
Ý
L'interrupteur du magn‚tophone.
Ý
Marche avant. Marche arriŠre. Stop.
Ý
Une baguette … tampon pour frapper le gong.
Ý
Pas une trace de craie.
Ý
Odeur de craie... Souvenirs de l'‚cole communale...
Ý
Aucune pr‚somption.
Ý
Elastique et souple.
Ý
Des encoches sur un disque de bois fix‚ au pilier...
Ý
Une fenˆtre condamn‚e.
Ý
Laissez les morts reposer en paix.
Ý
Le corps du professeur a ‚t‚ lav‚ et pr‚par‚ pour la c‚r‚monie de cr‚mation.
Ý
Ca ne marche pas.
Ý
Attention! La bouteille est ouverte...
Ý
D'un coup de gong de Sat“, toutes les personnes pr‚sentes au monastŠre se retrouvent au laboratoire.
Ý
Laissez rˆver les esprits...
Ý
Du liquide.
Ý
Un carnet de notes.
Ý
Le pneu est d‚coup‚. Comme si on avait pr‚lev‚ des ‚chantillons de gomme.
Ý
Le bƒton s'emboŒte parfaitement dans l'entaille.
Ý
"Est-ce moi qui touche la cible ou est-ce la cible qui me touche?"
Ý
"Est-ce moi qui bande l'arc ou l'arc qui me fait atteindre la plus haute tension?"
Ý
"GAZ"
Ý
Le tonneau est bris‚.
Ý
Le tonneau est herm‚tiquement clos.
Ý
Il vous faudrait un outil pour l'ouvrir.
Ý
Vous brisez le dessus du tonneau.
Ý
Le jardin.
Ý
La duret‚ de ces couches rappelle l'aust‚rit‚ de la vie des moines.
Ý
Votre couche.
Ý
La couche de Max.
Ý
Une fenˆtre en papier qui ne laisse passer que la lumiŠre.
Ý
Interpr‚tation du caractŠre signifiant: "homme."
Ý
La porte s'ouvre.
Ý
La porte se referme.
Ý
Un coffre-fort.
Ý
Le coffre n'est pas ouvert.
Ý
Vous n'avez pas la clef du coffre.
Ý
D'accord, c'est une bonne cachette.
Ý
Ni vu, ni connu: vous ˆtes cach‚.
Ý
Le coffre-fort ouvre avec une clef.
Ý
C'est fait.
Ý
Kenji assiste au rite de th‚ de prune.
Ý
Un brasero de charbon de bois m‚nag‚ dans le sol pour chauffer l'eau du th‚.
Ý
La couche de Toki.
Ý
Le tir … l'arc.
Ý
Une cabane … outils.
Ý
Un bassin sculpt‚ en forme de piŠce ancienne.
Ý
A cet endroit du mur, les tuiles sont branlantes.
Ý
Il manque une tuile.
Ý
Des morceaux de tuile ‚parpill‚s sur l'herbe.
Ý
Une pierre.
Ý
"Fleurs de cerisier puissiez-vous ne jamais apprendre qu'un jour vous tomberez."
Ý
"Que n'ai-je un pinceau pour peindre les fleurs avec leur parfum."
Ý
Votre curiosit‚ reste sur sa faim.
Ý
Vous ne relevez aucune trace particuliŠre.
Ý
"Au printemps toute chose se renouvelle. Moi seul vieillis."
Ý
"Le vent dans les feuilles n'est pas visible. Mais on le reconnaŒt … son parfum."
Ý
"Une porte de broussailles avec pour loquet un escargot."
Ý
"L… tout n'est qu'ordre et beaut‚, luxe, calme et volupt‚..."
Ý
"Triste et solitaire, je suis comme une herbe flottante … la racine coup‚e."
Ý
Les dalles de pierre montrent le chemin.
Ý
En montant sur la table, vous fixez le globe … la poutre grƒce aux pinces en m‚tal.
Ý
Vous sentez la chaleur de l'ampoule qui se consume.
Ý
Une odeur de renferm‚.
Ý
Prenez garde! Vous allez le faire tomber...
Ý
Juch‚ sur la table, vous vous saisissez du globe.
Ý
Un globe de verre peint en rouge.
Ý
Un masque de th‚ƒtre No.
Ý
Pas de preuve … l'appui.
Ý
Vous "ca-fouillez".
Ý
Vous "d‚-lirez".
Ý
Mettons que vous n'avez rien dit...
Ý
Pas un indice … se mettre sous la loupe.
Ý
Pas frappant.
Ý
C'est mal ‚lev‚.
Ý
Vous tournez en rond.
Ý
Ca marche.
Ý
Un agrandisseur photographique.
Ý
A l'appel de Weber, chacun accoure devant le pavillon du th‚...
Ý
Une odeur d‚sagr‚able.
Ý
Tout semble normal.
Ý
La photographie jaunie d'un vieil homme.
Ý
La chaŒne est solidement fix‚e.
Ý
Autour de l'ampoule, des pinces en m‚tal sont fix‚es … la poutre.
Ý
Vous br–lez!
Ý
"Le feu chauffe, le vent est en mouvement, l'eau est humide, la terre est dure."
Ý
Ca sent le roussi.
Ý
Ail!
Ý
Vous sentez l'ail.
Ý
Un coupe-choux.
Ý
"Ne rien entendre, ne rien dire et ne rien voir."
Ý
On vous pr‚vient qu'il se passe quelque chose au cimetiŠre.
Ý
On vous avertit de l'arriv‚e de monsieur Umedo au portail sud.
Ý
Du misoshiru (du potage … base de haricots).
Ý
Une odeur agr‚able et p‚n‚trante.
Ý
Utilisez le verbe "ouvrir".
Ý
Un morceau de toile.
Ý
Senteurs fruit‚es.
Ý
Parfum ‚pic‚.
Ý
Du th‚ vert.
Ý
Senteurs orientales.
Ý
Vous n'ˆtes pas cach‚.
Ý
De l'umeboshi (des prunes mac‚r‚es dans du vinaigre).
Ý
Ca ne prend pas.
Ý
Une bouteille vide.
Ý
Du vinaigre.
Ý
Ca sent le vinaigre.
Ý
Un r‚cipient en bois.
Ý
Il ne s'ouvre plus.
Ý
Le r‚fectoire.
Ý
On vous informe que Yoda est dans le monastŠre.
Ý
Le r‚fectoire.
Ý
Vous ne trouvez aucun indice sur le cadavre.
Ý
Paul a ‚t‚ poignard‚ en plein coeur, or sa kesa souill‚e de sang n'a pas ‚t‚ perfor‚e.
Ý
"Cach‚ comme une algue qui ondule au fond d'un courant, tel est mon amour"
Ý
Une pierre tombale grav‚e d'id‚ogrammes.
Ý
C'est … prendre...
Ý
Odeur d'encre.
Ý
Le tuteur est bien enfonc‚ dans la terre du pot.
Ý
A prendre et … laisser.
Ý
"Comme un lierre obscur qui circonvient un tronc et s'en fait un tuteur..."
Ý
Serait-ce un indice?
Ý
Un morceau de c‚ramique.
Ý
Une odeur d'encens.
Ý
Un boulier.
Ý
Regardez voir.
Ý
Un marteau de menuisier.
Ý
Une clef.
Ý
Un peigne.
Ý
Senteurs florales.
Ý
Une boŒte d'alumettes.
Ý
"Allumettes."
Ý
Ca sent le soufre.
Ý
Une carte postale.
Ý
Un bout de bois.
Ý
Un bout de tissu.
Ý
C'est pos‚.
Ý
Un paquet de cigarettes vide.
Ý
Les bons d‚tectives laissent peu de traces derriŠre eux.
Ý
Vous avez les mains pleines.
Ý
Il ne faut pas mettre tous ses oeufs dans le mˆme panier.
Ý
C'est tout.
Ý
Vous n'avez rien en main.
Ý
Ca pue le tabac.
Ý
"Lucky Strike."
Ý
Une m‚daille.
Ý
Si vous voulez voir ce qui se cache derriŠre le rideau, ouvrez-le.
Ý
De l'eau pour le th‚.
Ý
Le Bouddha est "celui qui sait les mystŠres de la vie et de la mort."
Ý
Pour frapper la cloche.
Ý
Une bouilloire en fonte.
Ý
Des bouff‚es de vapeur.
Ý
Un grand vase contenant de l'eau fraŒche.
Ý
De la poudre de th‚.
Ý
Des feuilles de th‚ pas encore pass‚es au moulin … th‚.
Ý
Un vase contenant la r‚serve de th‚ de l'ann‚e.
Ý
Weber et Umedo portent le corps du professeur pour l'incin‚ration.
Ý
Un fouet pour battre la poudre de th‚ dans l'eau.
Ý
Une ‚puisette servant … puiser la poudre de th‚.
Ý
Une ‚puisette … eau.
Ý
Une frise repr‚sentant la danse des nymphes c‚lestes.
Ý
Le Kannon-d“ du Da‹butsuji.
Ý
Parfum d'eau de Cologne ambr‚e.
Ý
Un bac pour le fixateur.
Ý
Un bac pour le r‚v‚lateur.
Ý
Cet emplacement attend de recevoir le passe-vue avec le n‚gatif qui sera tir‚ sur papier.
Ý
Le margeur o— la feuille de papier vierge est expos‚e … la lumiŠre de l'agrandisseur.
Ý
Vous relevez des traces de maquillage et de colle … postiche.
Ý
Des odeurs de cosm‚tique.
Ý
Du fond de teint.
Ý
Une photo de Camus.
Ý
Votre reflet.
Ý
Les mains poisseuses.
Ý
C'est dans la poche.
Ý
Passez muscade.
Ý
Le tour est jou‚.
Ý
SPIRIT GUM. Contains: Copal, Rosin acrylate, Resin soft, Ethyl alcohol. Net .4 fl.oz.- 12 ml
Ý
De la colle … postiche.
Ý
Une odeur entˆtante.
Ý
Sak‚.
Ý
358
Ý
L'‚tau se d‚sserre.
Ý
Utilisez le verbe tourner.
Ý
Du savon.
Ý
362
Ý
Une lettre.
Ý
Une odeur de vermine.
Ý
Une serviette oubli‚e par un des moines.
Ý
La porte de votre chambre.
Ý
La porte de la chambre de monsieur Weber.
Ý
Un ver de terre.
Ý
Une moustache postiche.
Ý
Le volume d'eau qui tombe de la cascade a diminu‚.
Ý
371
Ý
Ce baquet d'eau pos‚ sur le socle du puisard sert … se laver les mains.
Ý
Un support cruciforme pour poser le baquet d'eau o— l'utilisateur se lave les mains.
Ý
La bouche du puisard o— l'on remplit le baquet avant de se laver les mains.
Ý
Cette barriŠre protŠge les manches des utilisateurs quand ils se lavent les mains.
Ý
Vous relevez des traces de doigts.
Ý
Les latrines. Une caisse remplie de sable est plac‚e au fond de la fosse.
Ý
Une odeur excr‚mentielle.
Ý
379
Ý
Plouf!
Ý
Le bain a ‚t‚ parfum‚ avec des rameaux d'hinoki.
Ý
382
Ý
383
Ý
384
Ý
Un bout de ficelle.
Ý
Une paire de lunettes.
Ý
Des chaussures de moine.
Ý
388
Ý
389
Ý
390
Ý
Vous n'avez ni bouchon ni capsule.
Ý
Le disque semble effectivement vouloir tourner sur lui-mˆme. Pourtant, il reste fixe.
Ý
Les pointes du carr‚ s'ajustent parfaitement avec les encoches du disque.
Ý
Les pointes du carr‚ ne s'ajustent pas avec les encoches du disque.
Ý
395
Ý
Un carr‚ en bois form‚ de cases avec des id‚ogrammes au recto et des pointes au verso.
Ý
Le disque pivote sur lui-mˆme.
Ý
398
Ý
399
Ý
400
Ý
401
Ý
402
Ý
403
Ý
404
Ý
405
Ý
406
Ý
407
Ý
408
Ý
409
Ý
410
Ý
411
Ý
412
Ý
413
Ý
414
Ý
415
Ý
416
Ý
417
Ý
Max
Ý
Max et Toki font leurs adieux au maŒtre du monastŠre.
Ý
Kenji accueille un inconnu qui dit s'appeler: "Monsieur Umedo."
Ý
Paul
Ý
Weber
Ý
Akira
Ý
Kenji
Ý
Akira ferme les portes du monastŠre.
Ý
Yoda
Ý
Kenji ouvre les portes du monastŠre.
Ý
Sat“
Ý
Umedo
Ý
Toki
Ý
431
Ý
432
Ý
433
Ý
434
Ý
435
Ý
436
Ý
437
Ý
Un peu de lecture.
Ý
439
Ý
440
Ý
Vous avez en main...
Ý
Utilisez le verbe tabasser.
Ý
443
Ý
Akira et Kenji pratiquent l'a‹kido.
Ý
Sat“ et Kenji
Ý
Toki discute avec Weber et Umedo.
Ý
Vous ˆtes trop lourdement charg‚.
Ý
Vous ˆtes trop encombr‚ d'ojets.
Ý
Les moines font leurs ablutions.
Ý
Akira et Kenji
Ý
Sat“ et Akira
Ý
Akira et Yoda
Ý
Kenji et Yoda
Ý
Max et Toki
Ý
Max et Weber
Ý
Toki, Akira et Kenji
Ý
Umedo, Weber et Sat“
Ý
Akira joue du shakuhashi.
Ý
Umedo, Weber et Yoda
Ý
Sat“, Akira et Toki
Ý
Sat“ et Yoda
Ý
Le corps de Paul.
Ý
Assist‚ d'Akira, Yoda autopsie le corps de Paul.
Ý
Akira, Sat“, Weber ,Umedo, Toki et Max
Ý
Sat“ et Akira sont auprŠs de Yoda malade.
Ý
Sat“ et Yoda dorment.
Ý
Akira et Toki
Ý
Akira, Sat“, Weber et Toki.
Ý
Akira, Sat“, Weber, Umedo et Toki
Ý
Sat“ arpente la salle d'exercice, un bƒton correctif … la main.
Ý
Commencez par le bas.
Ý
Le coffre-fort a ‚t‚ forc‚.
Ý
Un chalumeau encore chaud.
Ý
La c‚r‚monie du th‚.
Ý
Commencez par le haut.
Ý
Sat“ et Akira portent le corps de Yoda.
Ý
Yoda et Akira portent le corps de Paul.
Ý
Sat“, Yoda, Kenji, Akira, Toki, Weber et Umedo entourent le cadavre de Paul.
Ý
Sat“, Max, Toki, Weber et Umedo assistent … l'incin‚ration du professeur.
Ý
Un stylo.
Ý
Le professeur Camus
Ý
Sat“, Kenji, Akira, Weber et Umedo entourent le corps du professeur.
Ý
Yoda et Akira autopsient le corps du professeur.
Ý
Sat“ vient de d‚couvrir le cadavre couvert de sang du professeur.
Ý
Ca ne tient pas.
Ý
Trop lourd.
Ý
Un revolver.
Ý
Vous "ba-fouillez".
Ý
Le passe-vue est dans son emplacement.
Ý
Un ‚pingle … cheveux.
Ý
Tokyo-express, de Matsumoto.
Ý
L'assassin habite au 21, de Steeman.
Ý


Spoiler : :
Ý
CAOUTCHOUC SYNTHETIQUE
Ý
Le besoin constant et croissant d'articles en caoutchouc de toutes sortes ‚veilla le d‚sir de fabriquer du caoutchouc artificiellement. A la fin du siŠcle dernier, il vint … l'id‚e … Carl-Dietrich Harries que vraisemblablement deux mol‚cules d'isopren reposaient sur une liaison et que plusieurs de ces liaisons par enchaŒnement (la science nomme ces passages polym‚risation) forment la grande mol‚cule du caoutchouc.
Ý
Mais il fallut attendre une dizaine d'ann‚es pour que naisse le "Buna" -abr‚viation de "Butadien-Natrium" car la m‚thode la plus efficace est la polym‚risation en masse du butadiŠne, le sodium (Na) servant de catalyseur. -Cette m‚thode fut d'abord d‚velopp‚e en mˆme temps en 1910, en Allemagne par Harries et en Angleterre par Matthews et Strange. Depuis 1926, les chercheurs de l'industrie de la couleur obtiennent des succŠs,
Ý
si bien que diff‚rentes sortes de caoutchouc artificiel peuvent ˆtre fabriqu‚es. Elles ‚galent en qualit‚ le caoutchouc naturel et le surpassent mˆme pour certaines applications. En 1936, il r‚sulta que les premiers pneus en buna d‚passaient en tenue de 30 pour cent ceux r‚alis‚s en gomme naturelle. La fabrication industrielle du buna commen‡a en 1936. En 1944, 97 pour cent du caoutchouc allemand ‚tait du buna. Le caoutchouc synth‚tique n'est pas seulement fabriqu‚ en
Ý
Allemagne. Depuis 1931, on fabrique aux Etats-Unis le caoutchouc Neopren qui, par suite d'une forte contenance en chlore, ne br–le pas. L'Union Sovi‚tique fabrique le Sowpren -chimiquement comparable au Neopren- ainsi que diverses sortes de buna. Aujourd'hui, non seulement le caoutchouc artificiel, mais aussi une grande quantit‚ de matiŠres synth‚tiques, du nylon au plastique en passant par l'acier, font une conccurence importante aux matiŠres naturelles.
Ý
ELASTOMERES SYNTHETIQUES
Ý
Si l'on remplace le sodium par du styrŠne, en variant les monomŠres, leur rapport (75 pour cent de butadiŠne et 25 pour cent de styrŠne) et le mode de polym‚risation, l'on obtient un grand nombre de vari‚t‚s que l'on peut encore ‚tendre en modifiant les conditions de traitement et les charges...
Ý
L'‚clairage du laboratoire
Ý
L'obscurit‚ totale est n‚cessaire pour l'introduction des films dans les spirales des cuves ‚tanches de d‚veloppement. Les films ne doivent jamais ˆtre expos‚s … la lumiŠre avant leur d‚veloppement et leur fixage. La lumiŠre inactinique est obtenue avec des ampoules sp‚ciales, des ballons de verre color‚ ou des lanternes munies de filtres. Les papiers sensibles ne doivent jamais ˆtre expos‚s … une lumiŠre "non-inactinique".
Ý
L'‚quipement du laboratoire :@@ -une cuve de d‚veloppement pour vos films.@@ -deux cuvettes en matiŠre plastique pour le traitement du papier : une cuvette pour le r‚v‚lateur et une seconde pour le fixateur. @@ -un agrandisseur complŠtement ‚quip‚. @@ -des papiers sensibles … l'abri de toute source de lumiŠre.
Ý
Manipulation.@@1) introduisez le n‚gatif dans le passe-vue de l'agrandisseur.@@2) posez la feuille sensible sur le margeur de l'agrandisseur.@@3) allumez l'agrandisseur.@@4) passez la feuille expos‚e dans le r‚v‚lateur et le fixateur.@@5) la photo est tir‚e.
Ý
Une partie de la th‚orie de l'‚lastomŠre synth‚tique est entre mes mains... Max possŠde l'autre moiti‚. Je pense que vous n'aurez aucune difficult‚ … la lui racheter. Je vous recontacterai dans quelques jours. ce sera pour moi un plaisir de traiter avec vous. @@17.
Ý
Le shogun se r‚jouit d'apprendre que Kenji sera bient“t le maŒtre du Da‹butsuji. Nos "amis" pourront embellir leurs collections. C'est une noble tƒche que celle qui consiste … abr‚ger les souffrances du vieil homme.
Ý
Y est ici
Ý
L'‚poque Lundi 9 avril 1954@@NOTRE JOURNAL A RETROUVE LE PROFESSEUR CAMUS@De notre correspondant … Tokyo.
Ý
Georges Camus, le c‚lŠbre chimiste qui avait myst‚rieusement disparu le mois dernier, a ‚t‚ retrouv‚. Il vit au Japon, dans un temple o— il s'initie … la voie du Zen
Ý
auprŠs d'un grand maŒtre. Le professeur a d‚clar‚ qu'il a enfin donn‚ un sens … sa vie. Au cours de ces derniŠres ann‚es, un petit mot
Ý
japonais a commenc‚ … se faire entendre dans les lieux les plus inattendus, dans les universit‚s et les cocktails: le mot "Zen" .
Ý
(Shu Sun, Dix Images d‚crivant la poursuite du boeuf, d'aprŠs une s‚rie peinte par Kakuan, Japon 15Šme siŠcle.) Le boeuf est l'animal domestique probablement le plus r‚pandu en Chine. Cette suite d'images, dans laquelle la poursuite du boeuf symbolise la vie zen, fut d'abord peinte pendant la p‚riode Song par un ‚lŠve de Lin-Tsi. Le boeuf figure la vie spirituelle d'un jeune vacher.
Ý
1) Le jeune vacher en quˆte d'un boeuf ‚gar‚.@@2) D‚racin‚ et sans abri, il cherche l'aide des s–tras et aper‡oit, malgr‚ son trouble, les traces laiss‚es par le boeuf.@@ 3) La nature du gar‡on est ‚veill‚e par le son; il voit l'origine des choses et ses sens sont en harmonie. Il voit le boeuf.@@4) Il l'a presque attrap‚, mais les pressions du monde ext‚rieur font que l'animal se laisse difficilement maŒtriser et lutte pour retourner … sa pƒture. Le gar‡on le malmŠne.
Ý
5) Il est sur le point d'attraper le boeuf.@@6) La lutte est termin‚e et il est mont‚ sur le dos de la bˆte. Il n'est plus d‚chir‚ par le monde des apparences, il ne se pr‚occupe plus de gagner ou de perdre. Sa joie est indescriptible.@@7) Il voit que le boeuf est un symbole et le laisse partir. @@8) Le boeuf et l'homme ont disparu. L'esprit du gar‡on est complŠtement clair. Mˆme l'id‚e du sacr‚ est absente.
Ý
9) Le gar‡on conserve cet esprit immuable. Il voit que l'eau est bleue et que la montagne est verte, mais il ne s'identifie … aucun changement.@@10) Il revient dans le monde, en homme libre, faisant tout ce qu'il fait avec son ˆtre tout entier car il n'y a rien … acqu‚rir.
Ý
Vous ne pouvez pas soustraire le professeur Camus … son destin. Le ou les assassins vous surveillent. Ils vous empˆcheront syst‚matiquement d'intervenir.
Ý
La personne que vous avez arrˆt‚e a ‚t‚ relax‚e. Soit elle ‚tait innocente, soit votre accusation ne reposait que sur des pr‚somptions. Mˆme si vous avez la certitude de connaŒtre le meurtrier du professeur, cela ne suffit pas devant la justice. Cherchez la preuve mat‚rielle qui d‚montrera la culpabilit‚ de l'assassin, alors seulement vous aurez gagn‚ la partie. Reprenez votre enquˆte. Et bonne chance!
Ý
Mercredi 28 Avril. Da‹butsuji.@@ Monsieur Lange,@@ le chauffeur de taxi qui vous a remis ce message vous conduira au Da‹butsuji. Il fallait que je vous parle avant votre arriv‚e ici. Mais je ne pouvais pas vous accueillir … la gare sans ‚veiller les soup‡ons. En effet, on m'observe... Le voleur est l…, je le sais... Il attend le moment propice... Il veut la formule... Hier d‚ja, il a fouill‚ le laboratoire pendant mon absence... Venez me voir au laboratoire vers 7 heures pendant que tout le monde sera au zazen matinal.@@ Le professeur Camus.
Ý
CONFUSION A LA CONFERENCE DE GENEVE@SITUATION DRAMATIQUE A DIEN-BIEN PHU
Ý
La guerre D'Indochine ‚volue vers un destin encore ind‚termin‚ mais vivement discut‚ entre ministres fran‡ais.
Ý
LE VIETMINH S'EFFORCE D'ELARGIR L CHE RTE les nses -BIEN HU p3.
Ý
Bourse: Fermet‚ de la gomme … Londres. Mais les Caoutchoucs d'Indochine sont en baisse … Paris.
Ý
L'instant est un silence entre deux notes. “! la joie d'entendre le son … venir en ayant encore … l'oreille celui qui n'est plus. Et je me r‚pŠte le nom qui m'a ‚t‚ donn‚ comme une musique … la bouche.
Ý
Un point. Un seul. Un seul point de repŠre et le trait se fait, la courbe suivante, le visage d‚masqu‚. Dansent les corps alli‚s … l'esprit, l'esprit de l'air qui ne s'entend qu'avec l'aussi l‚ger que lui; dansent les corps et ce ne sont plus eux qui tournent et dansent, courent et s'arrˆtent, mais la terre … leurs pieds parce que tout … coup ils sont merveilleusement humains.
Ý
La police japonaise prend en main l'enquˆte sur la mort du professeur. Sat“ a ‚t‚ trŠs sensible … votre aide. Mais il n'a pas pu laisser trop longtemps les autorit‚s locales dans l'ignorance des dramatiques ‚v‚nements de ces derniŠres heures. Le commissaire vous remercie poliment et vous fait comprendre que, vues les circonstances, votre pr‚sence n'est plus souhaitable au monastŠre. AprŠs les adieux d'usage, une voiture vous raccompagne … la gare. Vous auriez aimer disposer d'un peu plus de temps mais malheureusement il faut faire une fin...
Ý
Ce ne fut que le temps d'un ‚clair, l'instant o— on leva le bras pour vous frapper. Mais pendant cet instant ne se leva aucune pens‚e ni dans le bras, ni dans l'esprit de celui qui frappait, ni dans l'esprit de celui qui allait ˆtre frapp‚. Si tous et tout sont vides de pens‚e, alors l'assommeur n'est pasun homme, le bras n'est pas un bras, et vous qui perdez connaissance, vous ˆtes comme le vent qui souffle dans le ciel printanier: l'esprit ne s'arrˆte jamais. C'est comme si l'on assommait le vent.
Ý
Vous n'avez pas le temps de comprendre ce qui vous arrive. Vous perdez connaissance. A votre r‚veil, vous avez la migraine. On vous a assomm‚. Le temps presse de r‚soudre l'‚nigme de la vie et de la mort. Vous n'avez pas de temps … perdre.
Ý
L'oiseau de proie et l'oiseau-lyre ont fait alliance en ‚mettant deux voeux: ensemble de se mourir et ensemble de se r‚jouir. Joie … ceux qui ainsi ont fait, unissant leurs coeurs pour le bien de leurs corps.


Spoiler : :
Ý
Un collier de diamants mont‚s en chƒtons.
Ý
Un morceau de chˆne d'environ 20 cm.
Ý
En regardant le n‚gatif en transparence, vous devinez une photo de groupe.
Ý
Une feuille blanche de 12,5 cm sur 17,5 cm.
Ý
Le chargeur est vide.
Ý
Un silencieux est viss‚ au bout du canon.
Ý
Avec le temps, le bambou s'est lustr‚ au contact des doigts du joueur de fl–te.
Ý
Un fascicule d'initiation … la technique du d‚veloppement photographique.
Ý
Des verres de myope.
Ý
Vous relevez des traces de sang s‚ch‚ sur la fine lame du couteau.
Ý
Un haut le coeur.
Ý
Il n'y a pas de pellicule … l'int‚rieur de l'appareil.
Ý
Un peu de lecture.
Ý
Dans ce groupe photographi‚ au pied du Bouddha, vous reconnaissez Sat“, Kenji et Akira.
Ý
La veste, tach‚e de sang, est trou‚e … hauteur de la poitrine.
Ý
Une espŠce de baluchon.
Ý
Une tˆte de canard en c‚ramique.
Ý
Une odeur d'encens.
Ý
Le grand Bouddha.
Ý
Tokyo-Express de Matsumoto.
Ý
La chambre ardente de John Dickson-Carr.
Ý
L'assassin habite au 21, de Steeman.
Ý
Un livre de s–tras (l'‚quivalent bouddhique du livre de priŠres).
Ý
Une odeur de poudre se d‚gage encore de l'arme.
Ý
Un liquide incolore.
Ý
Une odeur d'amande amŠre.
Ý
Des feuilles dactylographi‚es dans une chemise cartonn‚e.
Ý
Un carr‚ en bois form‚ de cases avec de id‚ogrammes au recto et des pointes au verso.
Ý
Le bƒton mesure plus d'un mŠtre de longueur.
Ý
Les id‚ogrammes signifient : "300 coups le matin, 800 le soir".
Ý
Un rouleau de papier sur un bƒton en bois orn‚ d'appliques.
Ý
Max.
Ý
La richesse des ornements m‚talliques est perceptible sous les doigts.
Ý
La photo jaunie d'un vieil homme.
Ý
Vous vous coupez.
Ý
Le buvard a bu l'encre d'un caractŠre japonais.
Ý
La carte postale repr‚sente une vue de Nara, ancienne capitale du Japon.
Ý
Il n'y a rien d'‚crit dessus.
Ý
Connaissez-vous le japonais?
Ý
Dans ce pot d'iris, rep‚rez la feuille Ciel, la feuille Homme et la feuille Terre.
Ý
Une photo de Camus.
Ý
Les cases du carr‚ se font et se d‚font comme les ‚l‚ments d'un casse-tˆte.
Ý
Vous d‚couvrez un portrait en n‚gatif.
Ý
Le n‚gatif d'une photo du grand bouddha.
Ý
La serviette est tach‚e de sang.
Ý
As2 O3
Ý
Un livre de chimie.
Ý
Cette barbe blanche vous rappelle quelqu'un.
Ý
La statue vous frappe par son beau visage paisible et son jeu de mains plein de vie.
Ý
Les d‚fauts du bol … th‚ sont per‡us par l'amateur comme la manifestation des mystŠres de la nature.
Ý
Un bloc d'encre, des pinceaux et de l'eau pour calligraphier les s–tras.
Ý
Odeur d'encre.
Ý
Cette peinture repr‚sente une grenouille au bord d'un cours d'eau.
Ý
La peinture d'un singe pendu … une branche.
Ý
Un peigne en bois: ornement de la coiffure traditionnelle japonaise.
Ý
La matiŠre rugueuse et le galbe de la panse est une grande joie tactile pour l'amateur de th‚.
Ý
La c‚ramique est le symbole par excellence de la pr‚carit‚ des choses.
Ý
Une odeur entˆtante.
Ý
De la soie imprim‚e de fleurs d'iris.
Ý
"Ne rien entendre, ne rien dire et ne rien voir."
Ý
Un encensoir en c‚ramique en forme de canard sans tˆte.
Ý
Des verres de presbyte.
Ý
Ca sent le tabac.
Ý
Une m‚daille de la vierge.
Ý
L'empereur Hiro-Hito.
Ý
Fausse piste.
Ý
Vous ne flairez rien de remarquable.
Ý
Pas l'ombre d'un indice.
Ý
Vous tournez en rond.
Ý
???
Ý
D'accord.
Ý
C'est fait.
Ý
O.K
Ý


Spoiler : :
Ý
Je m‚ditais.
Ý
Je vais hors du monastŠre.
Ý
AprŠs les mƒtines, j'ai assist‚ au rite du "th‚ de prune" dans la salle de m‚ditation.
Ý
J'effectuais mes corv‚es quotidiennes.
Ý
Je r‚citais le s–tra du soir dans la salle de culte.
Ý
J'‚tais au salut du soir dans la salle de culte.
Ý
Je travaillais.
Ý
J'‚tais au r‚fectoire.
Ý
Le corps du sensei ‚tait d‚ja froid.
Ý
J'‚tais au Suekawaji.
Ý
Je procŠde … mes ablutions matinales.
Ý
J'assiste … l'offrande du matin.
Ý
Toki m'a dit que le professeur me donnait rendez-vous au tir … l'arc … 9h 30.
Ý
Quand je suis arriv‚ au laboratoire avec Toki, le sensei ‚tait mort.
Ý
Je suis arriv‚ au Suekawaji … 6h 30.
Ý
Quand le roshi a frapp‚ le gong pour donner l'alarme, j'ai couru au laboratoire.
Ý
MaŒtre Sat“ et moi, nous avons d‚couvert le corps du sensei.
Ý
J'‚tais au laboratoire.
Ý
J'ai appris la mort de mon oncle.
Ý
Umedo san m'a demand‚ d'interc‚der en sa faveur auprŠs de Max.
Ý
Je discutais avec Toki.
Ý
Je suis all‚ me promener.
Ý
DŠs mon arriv‚e au monastŠre, Akira m'a conduit au laboratoire afin que j'examine le corps du sensei.
Ý
Normalement, je dors dans le laboratoire. Mais comme le corps du sensei y repose, je me suis install‚e pour la nuit dans le pavillon du th‚.
Ý
J'examinais Sat“.
Ý
Yoda m'auscultait.
Ý
Comme j'arrivais devant le pavillon du th‚, … travers les arbres qui surplombent la cascade, j'ai vu Paul qui poignardait Max.
Ý
Aux cris de Weber san, j'ai couru au pavillon du th‚.
Ý
Je revenais au monastŠre par le cimetiŠre. Paul s'est jet‚ sur moi en brandissant un couteau... J'ai esquiv‚ l'attaque, et j'ai essay‚ de le maŒtriser. Mais il a r‚ussi … s'enfuir.
Ý
Je suis souffrant je dois rester couch‚.
Ý
J'‚tais au pavillon du th‚.
Ý
On a d‚couvert le cadavre de Paul.
Ý
Des papiers auraient ‚t‚ vol‚s. Un inestimable bol … th‚ a ‚galement disparu.
Ý
Pendant les ablutions … la fontaine, Akira a fait remarquer que le d‚bit de la cascade avait diminu‚...
Ý
Je suis inquiŠte au sujet du sensei. MaŒtre Sat“ a accept‚ de venir le voir.
Ý
Cette histoire de caoutchouc … trŠs forte r‚sistance me laissait sceptique. Mais votre pr‚sence au monastŠre m'a rassur‚...
Ý
La mort de Paul a boulevers‚ Max. Il a d‚cid‚ de mettre fin … la convoitise et … la violence en vendant sa moiti‚ de formule.
Ý
Toki m'a dit que Max voulait me voir aprŠs l'incin‚ration du professeur.
Ý
J'assistais … la c‚r‚monie du th‚.
Ý
Je dormais.
Ý
J'ai r‚ussi … produire un caoutchouc synth‚tique trŠs tenace sans corrompre son ‚lasticit‚... Ce caoutchouc bouleversera le march‚ de la gomme... Un pneumatique pourra ˆtre garanti 100 ans...
Ý
Ces derniŠres semaines, il a coul‚ des jours tranquilles... Rien ne semblait pouvoir atteindre sa s‚r‚nit‚...
Ý
Il y a 15 ans, le prix d'un bol cor‚en de la mˆme ‚poque que celui qui a ‚t‚ vol‚ atteignit le prix de 98 500 dollars.
Ý
Tout porte … croire qu'on a essay‚ de m'empoisonner avec une forte dose d'arsenic. Les sympt“mes apparaissent une … deux heures aprŠs l'ingestion du toxique. Avec une dose de 0,15 … 0,20 mg, la mort survient en 4 … 10 jours.
Ý
J'‚tais en route pour le Da‹butsuji.
Ý
J'‚tais aux bains.
Ý
J'‚tais aux lieux d'aisance.
Ý
Le roshi est soign‚ par Yoda qui lui a prescrit un traitement qui est sans effet pour l'instant.
Ý
J'‚tais dans le jardin.
Ý
J'assiste au rite du "th‚ de prune".
Ý
J'‚tais au tir … l'arc.
Ý
J'‚tais au pavillon des invit‚s.
Ý
Le roshi souffre de troubles gastriques.
Ý
J'ai port‚ le corps de Paul dans la salle de culte.
Ý
En sortant de la c‚r‚monie du th‚, j'ai brusquement ‚t‚ pris de violentes douleurs abdominales suivies de vomissements.
Ý
J'ai aid‚ le roshi … installer Yoda dans son pavillon.
Ý
J'ai charg‚ Akira d'aller pr‚venir la police.
Ý
J'‚tais dans le pavillon du roshi.
Ý
Le coffre-fort de la chambre des invit‚s a ‚t‚ fractur‚.
Ý
J'ai assist‚ … l'incin‚ration du professeur au cimetiŠre.
Ý
J'ai examin‚ Paul. J'ai eu le sentiment de l'avoir d‚ja vu. Pourtant je ne l'ai jamais rencontr‚ de son vivant.
Ý
A minuit, j'ai ‚t‚ r‚veill‚ par une voix rauque. Akira scandait des s–tras devant le pavillon du th‚.
Ý
Ne trouvant pas le sommeil, vers minuit, je suis all‚ m‚diter devant le pavillon du th‚.
Ý
A 8h, j'ai accueilli Max dans mon monastŠre. Nous avons fait connaissance en buvant le th‚.
Ý
Pendant que j'attendais le professeur au tir … l'arc, j'ai entrevu la silhouette de Paul qui s'enfuyait par le jardin.
Ý
Akira ‚tait au tir … l'arc avec Toki.
Ý
Pendant l'exercice de kendo, Kenji s'est laiss‚ emporter par une colŠre inexplicable... J'ai bien cru qu'il allait tuer Akira...
Ý
Je ne pensais pas revoir Max vivant. Je vous assure que j'ai vu Paul poignarder Max. Max est tomb‚. Ensuite, Paul a tir‚ le corps de Max derriŠre un buisson...
Ý
L'arsenic est souvent employ‚ comme insecticide.
Ý
Monsieur Weber m'a propos‚ de m'acheter la derniŠre d‚couverte de mon oncle. Devant mon refus, il m'a menac‚.
Ý
Weber san n'a pas pu suivre les enchŠres... C'est Umedo san qui a d‚croch‚ le contrat d'exploitation du brevet.
Ý
Tous les soup‡ons semblent se porter sur Paul...
Ý
Le sense‹ avait renonc‚ … inventer son "caoutchouc synth‚tique inusable."
Ý
Je n'‚tais pas au Da‹butsuji.
Ý
Le moi doit mourir. Celui qui meurt tout … fait ressuscitera tout … fait; mais celui qui ne meurt qu'… moiti‚ ne ressuscitera qu'… moiti‚.
Ý
Toki n'est pas entr‚e dans le laboratoire. Elle est rest‚e dehors. Elle ‚tait en ‚tat de choc.
Ý
Il s'agit d'un carr‚ magique d'ordre trois. Ce qui veut dire qu'il a trois cases de chaque c“t‚. Dans chaque case, vous disposez un nombre entier de 1 … 9, de telle maniŠre que la somme de chaque rang‚e, colonne ou diagonale est ‚gale … 15.
Ý
La balle a ‚t‚ tir‚e dans la gorge, de bas en haut. Etant donn‚ qu'il n'y a pas d'orifice de sortie, je suppose qu'elle s'est log‚e dans la boŒte cranienne...
Ý
Tout contact et tout commerce avec les femmes sont interdits aux moines. Pourtant, Akira a pass‚ la nuit au pavillon du th‚ avec Toki...
Ý
Comprendre la valeur de ce bol … th‚ est une forme de sagesse; n‚ammoins cette sagesse n'a pas de profondeur. La v‚ritable sagesse est de nous comprendre nous-mˆme.
Ý
J'‚tais aux lieux d'aisance. Umedo san qui arrivait au monastŠre vous le confirmera.
Ý
J'ai ‚t‚ accueilli au portail sud par Kenji qui sortait des lieux d'aisance.
Ý
Je jouais du shakuashi devant le pavillon du th‚.
Ý
Comme tout est p‚rissable, on ne devrait pas avoir … pleurer ni … regretter ce qui n'est plus, ni … se fƒcher contre la destin‚e.
Ý
Le voleur m'a laiss‚ un message o— il affirme ˆtre en possession d'une partie de la formule du professeur. Selon lui, Max possŠde l'autre partie.
Ý
Monsieur Umedo a une explication trŠs logique concernant la pr‚sence de Paul dans le jardin peu aprŠs le meurtre du professeur et les circonstances qui ont entraŒn‚ sa mort.
Ý
Ma th‚orie est la suivante: Paul a tu‚ mon oncle pour voler la formule du caoutchouc. Ensuite, il a attendu mon retour avec la ferme intention de me prendre l'autre partie de la formule.
Ý
Croire que Paul a vol‚ la formule, cela n'est pas raisonnable. Je pense qu'il a d‚rob‚ le bol … th‚ aprŠs avoir ‚t‚ t‚moins du meurtre. Il est rest‚ cach‚ prŠs du cimetiŠre... Quand Max est pass‚ par l… en revenant du Suekawaji, Paul s'est cru d‚couvert. Alors, il a paniqu‚.
Ý
Kenji faisait semblant de jardiner. Il nous ‚piait...
Ý
Avant le salut du soir, Kenji m'a propos‚ une s‚ance de kendo au cloŒtre. J'ai accept‚... Ses attaques ont ‚t‚ trŠs violentes... Il a gagn‚ le combat.
Ý
Akira a peur de la mort.
Ý
Autrefois, quand les pillards ou les r“nins sans le sou ‚cumaient la r‚gion, les moines se r‚fugiaient dans le Bouddha.
Ý
Le Bouddha est constitu‚ de plaques de bronze. L'int‚rieur est creux. L'entr‚e a ‚t‚ obstru‚e lors d'un tremblement de terre.
Ý
Yoda est arriv‚ au monastŠre pendant le zazen nocturne.
Ý
Ceci est le lo-shu.
Ý
L'ancien sup‚rieur du monastŠre pratiquait la photographie. Les combles de la salle de m‚ditation avaient ‚t‚ amm‚nag‚s en laboratoire de d‚veloppement. A sa mort, le laboratoire a ‚t‚ laiss‚ … l'abandon.
Ý
Quand il a appris que son oncle avait ‚t‚ assassin‚ pendant son absence, Max a ‚t‚ trŠs boulevers‚.
Ý
Dans les salles de vente occidentales, la cote des objets d'art Zen est en pleine inflation.
Ý
J'‚tais avec Akira.
Ý
J'ai remarqu‚ que l'‚coulement de la chute d'eau ‚tait plus faible que d'habitude.
Ý
J'ai ‚t‚ r‚veill‚ par l'agitation inhabituelle des moines … l'heure de leurs ablutions … la fontaine.
Ý
A une vente aux enchŠres, une boŒte … th‚ en terre cuite atteignit le prix fabuleux de 64 500 dollars et une cuiller … th‚ en bambou taill‚e … la main celui de 15 000 dollars.
Ý
Aujourd'hui, c'est l'anniversaire de l'empereur Hiro-Hito. Au petit-d‚jeuner, Sat“ a annonc‚ qu'il y aurait une c‚r‚monie du th‚ … 9h.
Ý
J'ai pr‚venu Umedo san et Weber san que Max d‚sirait les voir aprŠs l'incin‚ration du sensei.
Ý
La police japonaise, en liaison avec Interpol, tente de mettre un frein … l'‚vasion de l'art japonais en occident.
Ý
T'an-hsia, moine errant du 13Šme siŠcle, arriva un soir d'hiver aux abords d'un temple abandonn‚. Il br–la une statuette en bois du Bouddha qui de trouvait l… pour se r‚chauffer. Aujourd'hui, cette statuette aurait une grande valeur marchande...
Ý
Je ne connais pas cette personne. Qui est-ce?
Ý
Si cette photo est une photo de Max, alors ce n'est pas Max qui est venu dans mon monastŠre.
Ý
Ma recontre avec Yoda fut passionnante. Yoda est un homme vraiment remarquable...
Ý
Kenji n'assistait pas … l'incin‚ration...
Ý
Si tu crois que je suis coupable parce que Yoda ne m'a pas reconnu sur cette photo, tu te trompes, J‚r“me. Et je vais te le prouver. R‚ponds … mes questions. Tu verras que tu fais fausse route.
Ý
Je ne sais rien sur l'arsenic.
Ý
Rien de sp‚cial.
Ý
J'ai ouvert les portes du monastŠre.
Ý
Je suis en priŠre.
Ý
Je pr‚pare le repas.
Ý
Le roshi m'a charg‚ de pr‚parer le corps du sensei pour l'incin‚ration.
Ý
Je jardine.
Ý
Je m'exerce au tir … l'arc.
Ý
Je m'adonne … l'art de la caligraphie.
Ý
Kenji m'a propos‚ un combat de kendo au cloŒtre.
Ý
J'ai propos‚ une s‚ance de kendo … Akira. Il a accept‚.
Ý
Je fais le salut du soir.
Ý
Je ferme les portes du monastŠre.
Ý
Je r‚cite le s–tra du soir.
Ý
Un proverbe chinois dit: "Quand Tchang boit, Li devient ivre."
Ý
Je ne crois pas aux revenants... Pourtant, je vous assure que Paul a tu‚ Max d'un coup de couteau.
Ý
Les paroles d'Akira ont souill‚ mes oreilles... Aussi dois-je aller les laver … la riviŠre...
Ý
Je pr‚pare la c‚r‚monie du th‚.
Ý
Je vais … la c‚r‚monie du th‚.
Ý
J'assiste … la c‚r‚monie du th‚.
Ý
J'assiste … l'incin‚ration du professeur.
Ý
Max m'a vendu sa moiti‚ de formule. Je lui ai offert des bijoux de grande valeur. Weber san ne pouvait pas suivre mon offre...
Ý
Max et Toki quittent le monastŠre. Je leurs ai souhait‚ un bon voyage.
Ý
Je m'en vais. Je n'ai plus rien … faire ici.
Ý
Je ne comprends pas.
Ý
Ca ne va pas? Vous avez perdu la tˆte?
Ý
Vous vouliez me voir?
Ý
Je mange.
Ý
Encore vous?
Ý
Je me promŠne.
Ý
Je vous attendais.
Ý
Continuez. Faites comme si je n'‚tais pas l….
Ý
Venez donc avec moi.
Ý
Toujours dans mes pattes.
Ý
Je ne vois pas o— vous voulez en venir.
Ý
Mais de quoi parlez-vous.
Ý
Si je me fƒche, ‡a va mal finir.
Ý
Merci. Avec cet argent, je ferai un don au monastŠre de votre part.
Ý
Merci. Ca fait plaisir.
Ý
Je n'ai pas envie de parler.
Ý
Je n'ai rien … vous dire.
Ý
Je vous ‚coute.
Ý
Qu'est-ce que vous voulez savoir?
Ý
Ne vous gˆnez pas! Faites comme chez vous!
Ý
Je n'ai rien … vous dire l…-dessus.
Ý
Oui, monsieur?
Ý
Ce n'est pas … moi.
Ý
Merci. Vous n'avez pas autre chose pendant qu'on y est?
Ý
Je suis venu chercher une malette que j'avais laiss‚e dans le coffre.
Ý
J'aurais aim‚ vous aider, mais je n'ai rien de sp‚cial … vous raconter … propos de cet objet.
Ý
Cet objet est … moi. Rendez-le moi.
Ý
L…, je ne peux pas vous renseigner. Tout ce que je peux vous dire, c'est que Weber san et Umedo san possŠdent les deux clefs qui ouvrent le coffre.
Ý
O— avez-vous d‚nich‚ ‡a? Je n'arrivais pas … mettre la main dessus.
Ý
Cette fl–te chinoise de la p‚riode T'ang est l'instrument de musique Zen par excellence.
Ý
J'y tiens beaucoup. Il y a des choses auxquelles on s'attache plus que d'autres.
Ý
Toki voulait que le sense‹ poursuive ses travaux sur le caoutchouc. Elle aurait pu ainsi associer son nom … l'un des plus grands chimistes de ce siŠcle.
Ý
Si j'apprends quelque chose l…-dessus, je vous pr‚viendrai.
Ý
C'est … moi mais je n'y tiens pas particuliŠrement.
Ý
Vous pensez que c'est un indice?
Ý
Ce bol a ‚t‚ offert au sensei par maŒtre Goto Zuigan de Kyot“.
Ý
Que d‚sirez-vous Lange san?
Ý
A la mort de mon pŠre, j'ai h‚rit‚ de sa fortune. Aujourd'hui, je vis de mes rentes. Je mŠne une vie d'oisif.
Ý
Il y a une trŠs grande force en lui.
Ý
Physiquement, il ressemble … son oncle.
Ý
L'ennui avec les occidentaux c'est qu'ils ont besoin de croire en quelque chose et qu'en mˆme temps ils aiment la facilit‚.
Ý
Malin comme un singe, mesquin et imbu de lui-mˆme... Tout le portrait de son pŠre.
Ý
Un homme faible... Le Bouddha connaŒt tout de l'homme, tous ses p‚ch‚s pass‚s.
Ý
L'homme v‚ritable doit avoir le courage de se consid‚rer lui-mˆme comme un illetr‚ ou un ignorant.
Ý
Sa vie est un t‚moignage vivant de la vraie "nature du Bouddha."
Ý
Le sensei dort encore. Vous ne pouvez pas le d‚ranger. Mais si je peux vous ˆtre utile...
Ý
Le roshi souffre beaucoup. Mais comme un bon disciple du Zen, il affronte la maladie sans que sa s‚r‚nit‚ en soit affect‚e.
Ý
Pour lui, chaque action de la journ‚e est le Zen : boire un verre d'eau, manger, dormir, travailler...
Ý
Il succŠdera … Sat“ … la tˆte du monastŠre.
Ý
Quand je ne serai plus, Kenji deviendra peut-ˆtre le sup‚rieur du temple.
Ý
Les moines sont appel‚s "unsui". "Un" signifie nuage, "sui" signifie eau. Ils sont comme le nuage qui flotte et l'eau qui coule.
Ý
Dans une discussion au sujet de l'arsenic, j'ai constat‚ qu'il avait de solides connaissances en pharmacologie.
Ý
Le but essentiel du Zen est la d‚livrance de la vie-et-mort. Je pratique le Zen dans ce seul but.
Ý
Pour lui, le Zen n'est qu'un moyen de s'enrichir mat‚riellement... Je pense qu'il est impliqu‚ dans le trafic d'objets d'art.
Ý
L'essence du Zen r‚side dans l'effort propre et profond. Mais il a tendance … utiliser le Zen … des buts divers. C'est une grande erreur.
Ý
Que j'atteigne quelque chose ou non, je veux pratiquer le zazen toute ma vie.
Ý
Contrairement … ce que l'on croit en occident, le femme japonaise est loin d'ˆtre soumise.
Ý
AprŠs mes ‚tudes de chimie … l'universit‚ de Kyot“, je n'avais qu'un souhait: travailler avec Camus san.
Ý
Je travaille toujours seul. Mais Toki a su me convaincre qu'elle pouvait m'ˆtre indispensable.
Ý
Nos temples sont saccag‚s par les marchands d'art... Les plus belles oeuvres d'art du Japon sont achet‚es … prix d'or par les ga‹jin...
Ý
La femme japonaise est l'ornement le plus pr‚cieux du Japon; elle en est ‚galement l'‚l‚ment le plus indispensable.
Ý
C'est mon oncle. Mon pŠre et lui se ha‹ssaient. Mon pŠre disait que son frŠre ‚tait ‚go‹ste, vaniteux et jaloux.
Ý
Aucun d‚fi n'est trop grand pour les hommes ing‚nieux et brillants comme le sensei.
Ý
Depuis quelques semaines, le sensei ‚tait pr‚occup‚, m‚fiant...
Ý
Le bruit court dans les milieux industriels que Camus a r‚ussi … confectionner un caoutchouc "inusable".
Ý
Vous vous trompez. Je suis innocent du crime dont vous m'accusez.
Ý
Les fran‡ais perdront l'Indochine. C'est in‚vitable. La chute de Dien Bien Phu entraŒnera la ruine de Weber san.
Ý
Sa misŠre vient de ce qu'il d‚sire toujours quelque chose, de son attachement … ce qu'il possŠde.
Ý
Weber est le pr‚sident des Caoutchoucs d'Indochine.
Ý
MaŒtre Sawaki racontait qu'une certaine personne qui avait un brin de caca sur le bout du nez demandait: "Mais qui donc sent si mauvais, ici?" Cette histoire s'applique … Weber san.
Ý
Umedo illustre de fa‡on exemplaire le renouveau de l'‚conomie japonaise.
Ý
C'est une grande erreur de croire que l'on d‚tient la v‚rit‚ alors que l'on demeure dans des conceptions ‚go‹stes et erron‚es.
Ý
Porter des accusations est une chose. Prouver la culpabilit‚ en est une autre.
Ý
Monsieur Umedo a fait fortune dans les industries lourdes et chimiques en 1950, pendant la guerre de Cor‚e, grƒce aux commandes de l'arm‚e am‚ricaine.
Ý
Je suis l… pour affaire. Un informateur anonyme m'a mis sur la piste de Camus.
Ý
Yoda a un humour Zen formidable. Mais ne vous y trompez pas, … travers son humour, il nous enseigne une fa‡on de voir la r‚alit‚.
Ý
Yoda est le sup‚rieur du Suekawaji, un temple qui est … une heure d'ici, en amont de la riviŠre. D'ailleurs, Suekawaji signifie: "le temple en amont de la riviŠre."
Ý
Si le sense‹ avait invent‚ son caoutchouc, il m'en aurait parl‚.
Ý
Avant de venir au Zen, Yoda ‚tait m‚decin. Alors, il soigne nos petites maladies.
Ý
J'ai compris que les yeux sont situ‚s horizontalement et que le nez est vertical.
Ý
Il y a trois sortes de disciples: ceux qui enseignent le Zen … d'autres, ceux qui le pratiquent dans les temples, et enfin les sacs de riz et les porte-manteaux.
Ý
Depuis quelques ann‚es, beaucoup de ga‹jin deviennent les adeptes d'un Zen de bazar qui n'a rien … voir avec le vrai Zen.
Ý
Je suis venu au Japon pour m'initier au Zen. Depuis un an, je vais de monastŠre en monastŠre, vivant d'aum“ne.
Ý
Un caractŠre faible avec des maniŠres douces et mˆme timides.
Ý
J'ai besoin de votre protection, monsieur Lange. Quelqu'un cherche … s'emparer de la formule du caoutchouc synth‚tique.
Ý
J'ai lu beaucoup de choses sur le Zen, mais si, en les lisant, j'ai eu l'impression de comprendre de quoi il s'agissait, j'ai constat‚ ensuite que je n'avais rien compris du tout.
Ý
La pratique du zazen est le secret du Zen. Zazen signifie "action de s'assoir les jambes crois‚es, dans la qui‚tude et la contemplation profonde."
Ý
La discipline Zen a pour but l'atteinte de l'illumination.
Ý
La vie n'est que souffrance. La seule r‚alit‚ est celle de la douleur. En supprimant le d‚sir, on se d‚livre de la douleur. Il n'y a plus ni naissance, ni vie, ni mort.
Ý
LumiŠre et obscurit‚ crŠent une opposition, mais ne d‚pendent pas l'une de l'autre.
Ý
Ressentez ce que ce temple vous dit. Ne faites pas que regarder, ressentez.
Ý
Le monastŠre n'est plus occup‚. Seuls trois moines y vivent, charg‚s de faire visiter ce monument du bouddhisme zen. Des sesshin ou retraites y sont encore organis‚es comme celle de la semaine du 1er mai.
Ý
La vie du Zen consiste … saisir la r‚alit‚. C'est pour cela que nos temples se trouvent dans les endroits o— l'on entend la musique du vent ou le murmure de ruisseaux qui courent.
Ý
Le temple est un labyrinthe, un itin‚raire spirituel.
Ý
Il a donn‚ son nom au monastŠre. En effet, da‹ signifie grand; Butsu, Bouddha et ji, temple.
Ý
Quand vous prononcez le nom du Bouddha, rincez-vous la bouche
Ý
Le Bouddha est la lumiŠre du monde. Assis dans la "posture du lotus", les yeux mis-clos, le Bouddha illustre l'‚tat de s‚r‚nit‚ m‚ditative et sans passion qui caract‚rise l'illumination.
Ý
Il s'agit d'une r‚plique du Grand Bouddha de bronze de Kamakura. Il mesure 16 mŠtres de haut et pŠse prŠs de 100 tonnes. Il date du 13Šme siŠcle.
Ý
Si vous avez rencontr‚ Camus, il a du vous confier ses craintes.
Ý
Camus a mis au point un proc‚d‚ de fabrication de caoutchouc synth‚tique dix fois plus r‚sistant que les caoutchoucs existants actuellement.
Ý
Le vol de la formule de fabrication du caoutchouc est le mobile du crime.
Ý
L'ins‚curit‚ et la peur rŠgnent dans ce monastŠre. Plus que jamais la vie ici-bas paraŒt ‚ph‚mŠre et douloureuse.
Ý
L'oxyde d'arsenic est un poison actif, blanc et sans saveur.
Ý
Mon oncle se sentait menac‚. Il m'a remis une enveloppe contenant la moiti‚ d'une formule qui, selon lui, ‚tait r‚volutionnaire. J'ai mis l'enveloppe en lieu s–r.
Ý
La derniŠre d‚couverte du professeur est trŠs convoit‚e... Des int‚rˆt consid‚rables sont en jeu...
Ý
Le voleur me recontactera sans aucun doute afin de n‚gocier la moiti‚ de formule du professeur... Donc, le problŠme est de mettre la main sur celle de Max...
Ý
La mort est r‚cente. Le caractŠre des ‚gratignures relev‚es sur le corps indiquent qu'il a du ramper pour arriver jusqu'au cimetiŠre. L'agonie a ‚t‚ longue.
Ý
Avant de naŒtre, Paul ‚tait z‚ro. Puis il est n‚ et il est devenu un. Maintenant qu'il est mort il est redevenu z‚ro. Ainsi z‚ro ‚gale un, un ‚gale z‚ro.
Ý
Toki m'a appris la mort de Paul. J'ignorais qu'il s'‚tait mortellement bless‚ dans la bagarre. Tout s'est pass‚ si vite...
Ý
Troubl‚ par la maladie, je suis souvent perturb‚ dans mon zazen. J'ai vraiment honte de ma faiblesse.
Ý
Sat“ souffre de gastro-ent‚rite. Or, les sympt“mes de l'arsenic administr‚ … petites doses pendant des semaines sont identiques … ceux de la gastro-ent‚rite.
Ý
Yoda a diagnostiqu‚ une forme grave d'intoxication … l'arsenic.
Ý
Yoda a subitement ‚t‚ pris de douleurs adbominales, de naus‚es et de diarrh‚es.
Ý
C'est un empoisonnement... Sur ses indications, je lui ai fait un lavage d'estomac avec de la solution noir animal afin d'‚vacuer et de neutraliser le poison... Puis il a pris du lait de magn‚sie.
Ý
Yoda et moi, nous sommes en parfaite contradiction au sujet de Max. A croire que nous ne parlons pas de la mˆme personne.
Ý
Sat“ a une trŠs haute opinion de Max. Une opinion que je ne partage pas. Lors de notre recontre au Suekewaji, Max m'a paru inconsistant, sans aucune volont‚...
Ý
J'ai pass‚ la porte du Suekawaji … 6h et demi et non … 8h comme l'affirme Yoda.
Ý
Disons que j'ai fait la connaissance de Max une heure et demi aprŠs son arriv‚e dans mon monastŠre...
Ý
J'y avais d‚pos‚ prŠs de 600 000 yen, soit 300 000 dollars. L'argent a disparu. Monsieur Umedo a eu plus de chance que moi. Il venait r‚cup‚rer sa malette de bijoux.
Ý
Le voleur a utilis‚ de la pr‚paration de Krupp m‚lang‚e … de la poudre de magn‚sium. Le m‚lange enflamm‚ … l'aide d'un chalumeau a g‚n‚r‚ une chaleur de plusieurs degr‚s farenheit qui a fait fondre l'acier.
Ý
Le lo-shu est un carr‚ magique imagin‚ en chine par l'empereur Yu. Il en avait rep‚r‚ la configuration sur les ‚cailles d'une tortue au cours d'une promenade au bord du fleuve Lo.
Ý
L'acide ars‚nieux ou anhydride ars‚nieux, commun‚ment appel‚ arsenic blanc est un poison mortel. Le symbole chimique est as2o3.
Ý
L'arsenic est souvent utilis‚ dans l'industrie chimique.
Ý
Que voulez-vous?
Ý
Il s'agit d'une mauvaise photo. Yoda a pu ne pas me reconnaŒtre.
Ý
Il y a quelques semaines, le sensei avait signal‚ la disparition d'un flacon d'acide ars‚nieux.
Ý
Un admirable bol cor‚en qui fut rapport‚ au Japon au 17Šme siŠcle. Il fut utilis‚ plus d'une fois par le Shogun.
Ý
Je joue du shakuashi.
Ý
L…, je ne peux pas vous renseigner.
Ý
J'ai souvent dit que je voulais abandonner. Mais je n'ai jamais pu m'y r‚soudre.
Ý
Il n'y a pas grand chose … en dire, vous savez.
Ý
Paul a ‚t‚ poignard‚ de face au moyen d'une arme longue et tranchante. Il a succomb‚ … une h‚morragie interne sans doute provoqu‚e par les efforts d‚ploy‚s pour arriver jusqu'au cimetiŠre.
Ý
C'est le shakuhashi d'Akira.
Ý
Le shakuhashi a un son profond et p‚n‚trant...
Ý
Ce rouleau de s–tra est le Prajnƒpƒramitƒhridaya S–tra. Aucun texte n'exprime aussi simplement et aussi clairement l'ensemble des th‚ories du bouddhisme.
Ý
Ceci est un rouleau de s–tra.
Ý
Ce s–tra dit : "O Bodhi, parti, parti, parti vers l'autre rive, d‚barqu‚ sur l'autre rive, Svƒhƒ!" Ce s–tra est celui auquel on se r‚fŠre le plus. TrŠs court, il peut ˆtre r‚cit‚ en moins d'une minute et en toute occasion.
Ý
Le keisaku sert … frapper les ‚paules des moines qui somnolent ou pensent … autre chose pendant le zazen.
Ý
Ce bƒton est un bƒton correctif: le keisaku.
Ý
"Gate, gate, pƒragate pƒrasamgate, bodhi, svƒhƒ."
Ý
C'est un livre de s–tras. Les s–tras sont les enseignements du Bouddha.
Ý
Vous pensez qu'il s'agit de l'arme qui a servi … tuer le sense‹?
Ý
J'ai offert cette riviŠre de diamants … Toki pour qu'elle intercŠde en ma faveur auprŠs de Max afin qu'il me vende sa moiti‚ de formule.
Ý
Il s'agit d'une feuille de papier photographique.
Ý
Ce sont les lunettes de Paul.
Ý
Vous avez mis la main sur une preuve mat‚rielle?
Ý
C'est un couteau de cuisine.
Ý
Cet appareil photo appartenait … l'ancien roshi.
Ý
Je vais aux bains.
Ý
Je vais au r‚fectoire.
Ý
Je vais … la salle de culte.
Ý
Je vais au portail sud.
Ý
Je vais au Zend“.
Ý
Je n'ai rien remarqu‚.
Ý
Je n'ai rien vu de particulier.
Ý
Tout ‚tait normal.
Ý
J'ai cru remarquer qu'il y avait une grand complicit‚ entre Akira et le sense‹.
Ý
Un jour, le sense‹ m'a confi‚ qu'Akira est le fils qu'il aurait aim‚ avoir...
Ý
Le sense‹ voulait que sa d‚couverte reste recrŠte... Il l'a mˆme cach‚e … Akira..
Ý
Je sais que certains mettent en doute l'existence du caoutchouc du professeur... Moi, j'y crois parce qu'il ‚tait capable de l'inventer.
Ý
Qu'est-ce que vous avez aprŠs moi?
Ý
Excusez-moi, j'ai autre chose … faire.
Ý
Ce n'est pas une heure pour d‚ranger.
Ý
C'est plus cher.
Ý
Vous pouvez garder votre argent.
Ý
Je suis l'auteur de cette lettre. Je savais que vous ˆtiez un ami de Max. Je me suis fait passer pour lui parce que je pensais que c'‚tait le seul moyen de vous faire venir au monastŠre. Je voulais que vous enquˆtiez sur le vol des objets d'art.
Ý
Je vais aux lieux d'aisance.
Ý
Je discutais avec le professeur.
Ý
Je vais au Sukiya.
Ý
Je vais au laboratoire.
Ý
Je vais au tir … l'arc.
Ý
Je viens du Suekawaji.
Ý
J'ai ‚t‚ r‚veill‚ par des cris venant du Sukiya.
Ý
Je reviens du Sukiya.
Ý
Vous voyez bien!
Ý
Cette suite d'images d'un homme … la poursuite d'un boeuf illustre la recherche de la vie spirituelle, perdue parce que nos sens sont victimes des illusions.
Ý
Kenji sŠme ses outils dans tout le monastŠre.
Ý
Outre les repas, je m'occupe de la maintenance du monastŠre. Il y a sans cesse des r‚parations … effectuer.
Ý
Cette statuette du Kannon aux mille bras est en bois de santal recouvert de bronze dor‚ et de feuilles d'or d‚coup‚es.
Ý
Cet objet est un de ceux qui ont disparu ces derniers temps. O— l'avez-vous trouv‚?
Ý
C'est la boŒte … caligraphie de Sat“.
Ý
Cette statuette est une imitation de la c‚lŠbre statue du moine chinois Ganjin.
Ý
Le maŒtre Ganjin semble fermer les yeux pour mieux appr‚hender le fil de sa m‚ditation int‚rieure. En fait, ce regard clos est celui d'un aveugle.
Ý
Comme celui qui m‚dite, la grenouille est capable de rester des heures immobile tout en restant consciente de la vie qui l'entoure.
Ý
C'est une c‚lŠbre peinture du maŒtre Hakuin.
Ý
Le singe veut attraper le reflet de la lune dans l'eau. S'il lƒchait la branche et disparaissait dans l'‚tang, le monde entier serait ‚bloui.
Ý
C'est une photo de Max.
Ý
Cette photo de groupe a ‚t‚ prise il y a un an.
Ý
C'est une photo de l'ancien sup‚rieur du monastŠre.
Ý
C'est le furoshiki de Paul, une sorte de baluchon des moines itin‚rants.
Ý
On dirait un des costumes de Max.
Ý
Ce sch‚ma aide le d‚butant … rep‚rer la feuille Ciel, la feuille Homme et la feuille Terre dans l'ikebana ou arrangement floral.
Ý
DŠs le 14Šme siŠcle, l'ikebana devint au Japon une activit‚ zen. Il est fond‚ sur les rapports unissant le Ciel, l'Homme et la Terre.
Ý
Je ne t'ai jamais envoy‚ cette lettre, J‚r“me...
Ý
Un bol … th‚ est un objet fait pour ˆtre manipul‚, palp‚ et admir‚ sous toutes ses faces.
Ý
Il faut avoir bu le th‚ vert, mousseux et agr‚ablement amer, dans un bol comme celui-ci.
Ý
Ceci est un masque N“. Il est en bois laqu‚. Ses traits et l'expression de son visage d‚finissent son personnage et fixent le caractŠre de la piŠce.
Ý
Dans le th‚ƒtre de poup‚es, les marionnettes miment les passions humaines dont le choeur chante les joies et les douleurs.
Ý
Le chiffre 4 (shi) est signe de mauvais pr‚sage.@Shi signifie aussi: mort.
Ý
J'ai d‚chir‚ un de mes kimonos en m'accrochant … un buisson.
Ý
Oui, je fume.
Ý
Ces trois singes illustrent les rŠgles de la sagesse : ne rien entendre, ne rien dire et ne rien voir.
Ý
Comment as-tu trouv‚ ma moiti‚ de formule, J‚r“me? Je croyais pourtant l'avoir bien cach‚e.
Ý
A mon retour du Suekawaji, j'ai trouv‚ ce papier dans ma chambre.
Ý
Cette m‚daille appartient … Max.
Ý
Cette cordelette ‚tait accroch‚e dans la salle de culte.
Ý
Sur les parois de cette clochette sont ‚crits en sanscrits les noms des "cinq grands bouddha".
Ý
Les attributs magiques de la secte bouddhique Shingon comprenaient les symboles de la foudre et de la cloche.
Ý
Si vous voulez ‚couter cette bande, il y a un magn‚tophone dans le laboratoire.
Ý
Le professeur travaillait en musique.
Ý
C'est le carnet de note du professeur.
Ý
C'est la malette de soins de Yoda.
Ý
Le 29 avril est le jour aniversaire de l'empereur et le jour de la fˆte de la fˆte nationale.
Ý
C'est une photo de l'empereur Hiro-Hito.
Ý
C'est une photo du professeur.
Ý
C'est le passe-vue d'un agrandisseur photographique. On y insŠre le n‚gatif et ensuite on glisse le passe-vue dans l'emplacement pr‚vu sur l'agrandisseur.
Ý
C'est un n‚gatif dans le passe-vue d'un agrandisseur.
Ý


Spoiler : :
Ý
Collier
Ý
Bƒton en bois
Ý
N‚gatif
Ý
Papier photo
Ý
Revolver
Ý
Shakuhashi
Ý
Manuel photo
Ý
Lunettes
Ý
Couteau
Ý
Appareil photo
Ý
Lettre
Ý
Serviette
Ý
Flacon
Ý
Journal
Ý
Livre de chimie
Ý
Dossier
Ý
Coupure de presse
Ý
Plaquette de bois
Ý
Clef
Ý
Livre
Ý
Barbe postiche
Ý
Marteau
Ý
Hache
Ý
Statuette
Ý
Bol
Ý
Pinces
Ý
Bƒton correctif
Ý
BoŒte
Ý
Peinture
Ý
Rouleau de s–tra
Ý
Balai en plumes
Ý
Fouet … th‚
Ý
Photo
Ý
Furoshiki
Ý
Costume
Ý
Moustache
Ý
Jeu de go
Ý
Stylo
Ý
C‚ramique
Ý
Feuille
Ý
Peigne
Ý
Livre de s–tras
Ý
Roman policier
Ý
Masque No
Ý
Marionnette
Ý
Buvard
Ý
Sak‚
Ý
Boulier
Ý
Carte postale
Ý
Bout de tissu
Ý
Lucky-Strike
Ý
Poup‚e
Ý
Epingle-cheveux
Ý
Jouet
Ý
Encensoir
Ý
Revue
Ý
Coca-cola
Ý
Pipe
Ý
Pipette
Ý
Ver de terre
Ý
Allumettes
Ý
Savon
Ý
M‚daille
Ý
Bout de ficelle
Ý
Cordelette
Ý
Clochette
Ý
PiŠce ancienne
Ý
Bande magn‚tique
Ý
Carnet de notes
Ý
Malette m‚dicale
Ý
Globe-‚lectrique
Ý
Passe-vue
Ý
10 yen
Ý
50 yen
Ý
100 yen
Ý
R‚v‚lateur
Ý
Fixateur


Spoiler : :
Ý
Vous avez r‚solu@@pour cent de l'aventure!!!
Ý
D‚sirez-vous charger@une partie sauvegard‚e?@(O)ui ou (N)on
Ý
Introduisez votre disquette de sauvegarde,@puis cliquez...
Ý
Il n'y a pas de fichier sauvegard‚ sur cette disquette...
Ý
D‚sirez-vous sauvegarder une partie?@(O)ui ou (N)on
Ý
D‚sirez-vous vraiment quitter le jeu?@(O)ui ou (N)on
Ý
Une autre partie?@(O)ui ou (N)on
Ý
TrŠve de plaisanterie...
Ý
Voyons voir...
Ý
Et si nous passions … autre chose?
Ý
J1
Ý
J2
Ý
J3
Ý
AM
Ý
PM
Ý
Mais...! Vous n'avez rien en main...
Ý
Patience... Patience...
Ý
Introduisez, SVP, la disquette num‚ro:@@puis cliquez...
Ý
Cette disquette est d‚fectueuse!!!
Ý
Introduisez la disquette "jeu" en cours,@puis cliquez...
Ý
Depl.
Ý
Inv.
Ý
Action
Ý
Self
Ý
Fic
Ý
Choix sur ecran
Ý
Choix sur carte
Ý
Appuyer
Ý
Attendre
Ý
Dormir
Ý
Fermer
Ý
Fouiller
Ý
Frapper
Ý
Lire
Ý
Manger
Ý
Mettre
Ý
Observer
Ý
Ouvrir
Ý
Prendre
Ý
Regarder
Ý
Sentir
Ý
Soulever
Ý
Tourner
Ý
Utiliser
Ý
Toucher
Ý
D‚poser
Ý
Suite
Ý
Page suiv.
Ý
Page pr‚c.
Ý
Stop
Ý
Se fouiller
Ý
Rien de remarquable...
Ý
:
Ý
Max
Ý
Toki
Ý
Sat“
Ý
Kenji
Ý
Akira
Ý
Weber
Ý
Umedo
Ý
Paul
Ý
Yoda
Ý
Vous@@ˆtes@@seul
Ý
Parler
Ý
Suivre
Ý
ETES-VOUS L'AVENTURIER ATTENDU?@Pour le savoir, r‚pondez … cette question:@quel mot se trouve … la...
Ý
PAGE:
Ý
LIGNE:
Ý
MOT:
Ý
Il y a comme un doute...@Allons, essayez encore...
Ý
Vous voil… embarqu‚@dans une dr“le d'aventure!@Bon courage...
Ý
Tant pis!... ou... Tant mieux!@Qui peut savoir?@En tout cas, au revoir...
Ý
Eglises
Ý
dirig‚s
Ý
per‡u
Ý
diffuser
Ý
premier
Ý
revenus
Ý
souvent
Ý
contacts
Ý
thŠmes
Ý
n‚gatif
Ý
Europ‚en
Ý
libert‚
Ý
exigeant
Ý
actuel
Ý
objectif
Ý
m‚pris‚e
Ý
identit‚
Ý
vision
Ý
pr‚dit
Ý
employ‚
Ý
carenc‚
Ý
sommeil
Ý
divers
Ý
commune
Ý
rapports
Ý
‚tape
Ý
rep‚rage
Ý
tenter
Ý
pr‚sence
Ý
second
Ý
provoqu‚
Ý
d‚celer
Ý
drogue
Ý
agents
Ý
arrivant
Ý
ensuite
Ý
femme
Ý
fonction
Ý
insiste
Ý
cours
Ý
d‚cide
Ý
enfants
Ý
systŠme
Ý
univers
Ý
mauvais
Ý
phobie
Ý
pourquoi
Ý
approche
Ý
l‚gitime
Ý
affaire
Ý
sectes
Ý
adeptes
Ý
partage
Ý
croyance
Ý
gourou
Ý
priŠres
Ý
rejet‚e
Ý
sanscrit
Ý
id‚ale
Ý
religion
Ý
recrues
Ý
groupe
Ý
marginal
Ý
donation
Ý
soci‚t‚s
Ý
isol‚es
Ý
besoins
Ý
doctrine
Ý
respect
Ý
cr‚ateur
Ý
s‚curit‚
Ý
adh‚sion
Ý
manipul‚
Ý
maŒtre
Ý
admise
Ý
gourelle
Ý
purifier
Ý
int‚gr‚s
Ý
model‚s
Ý
propager
Ý
croire
Ý
folie
Ý
droits
Ý
dieu
Ý
d‚phas‚s
Ý
morales
Ý
mobilise
Ý
aspirent
Ý
mystique
Ý
accueil
Ý
rupture
Ý
profanes
Ý
prospŠre
Ý
culture
Ý
perturb‚
Ý
frustr‚s
Ý
familial
Ý
racolage
Ý
autorit‚
Ý
conduite
Ý


Haut
   
Message non luPosté : 17-10-2015 23:46 
Hors ligne
Legendary
Avatar du membre

Enregistré le : 25-12-2008 20:37
Messages : 201
du point de vue des droits c'est peut-être en effet délicat, mais en tout cas du point de vue ludo-culturel, whaoo ! :)

_________________
http://charlock.free.fr/
Image


Haut
   
Message non luPosté : 18-10-2015 18:17 
Hors ligne
Blademaster

Enregistré le : 20-10-2008 14:36
Messages : 16
charlock a écrit :
du point de vue des droits c'est peut-être en effet délicat, mais en tout cas du point de vue ludo-culturel, whaoo ! :)


tu m'étonnes ...
ce qui est fou, c'est que la source soit sortie... déjà ... ensuite, cela fait deux ans qu'elle est sur le repository sur lequel mon copain l'a trouvé

bref, quelques photos de l'éditeur :

Image

Image


Image

J'ai essayé de tirer les vers du nez du gars qui l'a mis en ligne (pas francais) mais il n'a pas voulu me dire d ou cela venait, d'ailleurs il y a beaucoup d autres sources de jeux (hors lankhor)


Haut
   
Message non luPosté : 19-10-2015 12:32 
Hors ligne
Blademaster

Enregistré le : 20-10-2008 14:36
Messages : 16
Je continue d'explorer les sources :

le fichier TSOU5.TXT contient des infos sur le mobile du meurtre du Professeur Camus :

Spoiler : :
Le vol de la formule de fabrication du caoutchouc est le mobile du crime.
Je sais que certains mettent en doute l'existence du caoutchouc du professeur... Moi, j'y crois parce qu'il ‚tait capable de l'inventer.
Le bruit court dans les milieux industriels que Camus a r‚ussi … confectionner un caoutchouc "inusable".
Camus a mis au point un proc‚d‚ de fabrication de caoutchouc synth‚tique dix fois plus r‚sistant que les caoutchoucs existants actuellement.
J'ai r‚ussi … produire un caoutchouc synth‚tique trŠs tenace sans corrompre son ‚lasticit‚... Ce caoutchouc bouleversera le march‚ de la gomme... Un pneumatique pourra ˆtre garanti 100 ans...
J'ai besoin de votre protection, monsieur Lange. Quelqu'un cherche … s'emparer de la formule du caoutchouc synth‚tique.


Haut
   
Message non luPosté : 29-10-2015 13:26 
Hors ligne
Scientifique dans l'âme !
Avatar du membre

Enregistré le : 26-12-2001 13:02
Messages : 6478
Localisation : Paris
Tout d'abord, désolé pour le délai de réponse qui a été très long mais tu as écrit à un moment où je n'étais pas très disponible.

Merci pour ces infos.

J'espère que je ne suis pas indirectement responsable de la fuite de ces données.
Il y a environ 15 ans de cela, j'avais récupéré du matériel offert par la société Lankhor, dont 2 gros disques durs de 30 Mo contenant le code source de plusieurs jeux Lankhor, dont Sukiya.
J'avais fait appel à un ami pour qu'il m'aide à récupérer les données et en échange de son aide, il avait pu garder les disques durs. Lors de l'opération, il se peut qu'il ait conservé une copie des fichiers.

Est-ce qu'il te serait possible de me transférer une copie du dossier complet à l'adresse : fred@lankhor.net
Cela me permettra de voir s'il s'agit exactement des mêmes fichiers que je possède, ou si ce sont d'autres fichiers.
Merci d'avance.

_________________
Lankhor.net
Abandonware-magazines.org - Abandonware-definition.org - Abandonware-videos.org


Haut
   
Message non luPosté : 06-11-2015 11:23 
Hors ligne
Blademaster

Enregistré le : 20-10-2008 14:36
Messages : 16
Je ne pense pas car le repository contient un paquet d autres sources et ce, depuis 2013.
Je te donne le lien par MP que tu puisses comparer avec ce que tu as, petit cachotier ;)


Haut
   
Message non luPosté : 08-11-2015 12:00 
Hors ligne
Scientifique dans l'âme !
Avatar du membre

Enregistré le : 26-12-2001 13:02
Messages : 6478
Localisation : Paris
Merci !

_________________
Lankhor.net
Abandonware-magazines.org - Abandonware-definition.org - Abandonware-videos.org


Haut
   
Message non luPosté : 08-11-2015 12:13 
Hors ligne
Scientifique dans l'âme !
Avatar du membre

Enregistré le : 26-12-2001 13:02
Messages : 6478
Localisation : Paris
J'ai regardé et il y a de légères différences avec ce que je possède.
Par exemple, mon dossier "SUKIYA_DEV" se nomme "SUKIYA" sur les sources disponibles sur Internet.
Il y a des fichiers que je possède avec l'extension TXX et qui sont marqués avec l'extension TXT.
De la même façon, je possède quelques fichiers qui sont absents d'Internet, et à l'inverse, il semble me manquer quelques fichiers de debug.
Mis à part ces quelques différences, ce que je possède est identique à ce qui est proposé. Je peux donc confirmer qu'il s'agit des sources authentiques du jeu car c'est quasiment identique à ce que j'ai trouvé sur le disque dur Atari de Bruno GOURIER. Compte tenu des petites différences que j'ai repérées, je ne pense que ces fichiers proviennent de ma copie, et donc, je serais curieux de savoir d'où proviennent ces fichiers.

_________________
Lankhor.net
Abandonware-magazines.org - Abandonware-definition.org - Abandonware-videos.org


Haut
   
Message non luPosté : 10-11-2015 09:52 
Hors ligne
Blademaster

Enregistré le : 20-10-2008 14:36
Messages : 16
Fredo_L a écrit :
J'ai regardé et il y a de légères différences avec ce que je possède.
Par exemple, mon dossier "SUKIYA_DEV" se nomme "SUKIYA" sur les sources disponibles sur Internet.
Il y a des fichiers que je possède avec l'extension TXX et qui sont marqués avec l'extension TXT.
De la même façon, je possède quelques fichiers qui sont absents d'Internet, et à l'inverse, il semble me manquer quelques fichiers de debug.
Mis à part ces quelques différences, ce que je possède est identique à ce qui est proposé. Je peux donc confirmer qu'il s'agit des sources authentiques du jeu car c'est quasiment identique à ce que j'ai trouvé sur le disque dur Atari de Bruno GOURIER. Compte tenu des petites différences que j'ai repérées, je ne pense que ces fichiers proviennent de ma copie, et donc, je serais curieux de savoir d'où proviennent ces fichiers.


j'ai posé la question à celui qui gère le repository, il n'a pas voulu me répondre ;)


Haut
   
Message non luPosté : 10-11-2015 21:58 
Hors ligne
Scientifique dans l'âme !
Avatar du membre

Enregistré le : 26-12-2001 13:02
Messages : 6478
Localisation : Paris
Ok, dommage. Je suppose qu'il souhaite protéger ses contacts qui lui donnent les sources.

_________________
Lankhor.net
Abandonware-magazines.org - Abandonware-definition.org - Abandonware-videos.org


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 12 messages ] 

Heures au format UTC+02:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher :
Aller à :  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com