Forums Abandonware

Lankhor.net - Abw-Definition - Abw-Magazines - Abw-Videos - Abw annuaire
Nous sommes le 13-12-2017 14:18

Heures au format UTC+01:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 11 messages ] 
Auteur Message
Message non luPosté : 29-04-2014 13:52 
Hors ligne
Scientifique dans l'âme !
Avatar du membre

Enregistré le : 26-12-2001 13:02
Messages : 6494
Localisation : Paris
Image
Lien : http://omakebooks.com/home/42-les-oubli ... 03077.html
Les Oubliés de la Playhistoire est une émission diffusée sur la chaîne TV Nolife et suivie par plusieurs dizaines de milliers de téléspectateurs chaque semaine. Elle présente, de façon ludique et originale, des dizaines de jeux vidéo “oubliés” mais tous très étonnants ! Saviez-vous par exemple qu’il existait des jeux vidéo pour aveugles ? Des jeux dans lesquels on dirige des personnages aussi inattendus que Mikhaël Gorbatchev ou qu'un clochard ? Ou encore des logiciels qui se jouent avec un contrôleur en forme de poitrine ? Des jeux dans lequel on apprend à devenir une geisha ?

Le livre officiel de 144 pages couleurs est également présenté dans un magnifique fourreau et accompagné de 2 DVD proposant l’intégrale de la saison 1 (soit plus de 40 épisodes, 4h00 de programmes, dont des inédits) !

Auteur : Florent Gorges
Éditeur : Omaké Books
Collection : gaming/jeux vidéo
Concept : livre + 2 DVD + fourreau
Format box : 135 x 190 x 30 mm
Nombre de pages : 144 pages + 2 DVD
Prix affiché : 28€
Date de sortie : 7 mai 2014
ISBN 13 : 978-2-919603-07-7
Couverture : souple quadri
Pages : couleurs
DVD : 2 DVD (total : 41 épisodes + bonus pour 240 min de programmes)
Diffusion : CED
Distribution : POLLEN
Rayon librairie : gaming/livres jeux vidéo

_________________
Lankhor.net
Abandonware-magazines.org - Abandonware-definition.org - Abandonware-videos.org


Haut
   
Message non luPosté : 29-04-2014 13:56 
Hors ligne
Scientifique dans l'âme !
Avatar du membre

Enregistré le : 26-12-2001 13:02
Messages : 6494
Localisation : Paris
Un grand merci à Florent Gorges qui m'a envoyé en avant première son ouvrage "Les Oubliés de la Playhistoire (Intégrale Saison 1)".
Cela comporte l'intégrale de la saison 1 en vidéo, ainsi qu'un livre. Apparemment, il ne sera pas proposé dans les rayons DVD des magasins, mais dans le rayon librairie. Il me semble que la TVA est plus réduite sur les livres que sur les DVD, et c'est peut être pour cette raison qu'il a fait ce choix. Une autre explication serait que comme Florent est surtout habitué à sortir des livres (que ce soit avec Pix'n Love ou Omaké Books), c'était peut être plus simple pour lui de vendre son ouvrage en librairie.

Le packaging du produit est plutôt agréable et je vais à présent donner de façon plus précise mon sentiment sur le DVD et le livre.

Pour ceux qui ne me connaîtraient pas, je précise que je suis toujours honnête dans mon avis. Le fait qu'il s'agisse d'un cadeau et que ce l’œuvre d'une personne que j'apprécie, n'a pas d'incidence sur ma critique.

_________________
Lankhor.net
Abandonware-magazines.org - Abandonware-definition.org - Abandonware-videos.org


Haut
   
Message non luPosté : 29-04-2014 14:06 
Hors ligne
Scientifique dans l'âme !
Avatar du membre

Enregistré le : 26-12-2001 13:02
Messages : 6494
Localisation : Paris
Critique DVD

Je ferai ma critique un peu plus tard car je n'ai pas encore ouvert le boîtier DVD.
Cependant, je peux dès à présent dire que c'est une émission que j'apprécie et que je regarde chaque semaine sur Nolife Online (mais pas sur noco que je n'aime vraiment pas).

Je profite de l'occasion pour pousser un petit coup de gueule contre noco. Noco est le service qui va remplacer Nolife Online, mais j'ai beaucoup de mal avec leur interface et je préfère largement celle de Nolife Online.
Sur Nolife Online, il est proposé les autopromos et j'ai l'impression qu'elles ne sont pas proposées sur Noco.
Sur Nolife Online, il suffit de cliquer sur le texte "marque comme vu" d'une émission pour qu'elle soit marquée comme vue. Sur Noco, j'ai l'impression qu'il faut lancer la vidéo pour qu'elle soit marquée comme vue.
Sur Nolife Online, j'affiche les émissions avec une vue "liste", alors que sur noco, c'est obligatoirement un affichage en mosaïque.
Sur Nolife Online, j'affiche uniquement les émission non vues, et comme j'ai un classement par date, cela me permet tout de suite de voir les nouveautés. Avec noco, impossible de cacher les vidéos déjà vues, et donc, j'ai du mal à me repérer dans les vidéos.

En attendant que je fasse la critique, vous pouvez vous faire votre propre opinion en regarder des émissions sur Youtube.





Il est aussi possible de voir la saison 2 qui est actuellement diffusée sur Nolife (accessible par ADSL et sur le câble).

A l'ouverture du boîtier, j'ai pu voir que le DVD 2 s'était détaché (au bruit, je m'en doutais un peu). Cependant, il n'était heureusement pas abimé et mon lecteur arrive à le lire sans souci.

Le DVD 1 contient en plus des émissions, quelques bonus.
Il y a 2 Tokyo Café avec Florent, ainsi qu'un extrait du quizz playhistoire pour les 6 ans de Nolife.

Le DVD 2 propose en bonus :
- le Debug Mode consacré à l'émission.
- La pub TV pour la saison 1 des oubliés de la playhistoire.
- la démo du générique

Pour la démo du générique, cela m'a fait plaisir de la voir car en lisant le livre, je me disais justement que cela serait bien qu'elle soit présente sur le DVD.

Pour la partie DVD, je n'ai franchement aucune critique négative à faire. L'image est de bonne qualité, on retrouve toutes les émissions, et il y a des bonus.

A noter qu'il s'agit de 2 DVD contenant au total 4 heures de vidéo.
Il existe des DVD de 4,5 Go et des DVD de 8,5 Go, et je me demande s'il n'aurait pas été plus rentable de tout faire tenir sur un seul DVD de 8,5 Go. Je suppose que les DVD 8,5 Go sont plus chers, mais cela aurait permis de tout faire tenir sur un seul DVD (deux fois moins de DVD à faire), et il y aurait eu moins de manipulations à faire (un seul DVD à ranger dans le boîtier au lieu de deux). A moins que l'objectif soit que ce soit parfaitement compatible avec tous les lecteurs vidéos car peut être que certains n'acceptent pas les DVD à grande capacité.

Sans rentrer trop dans le détail, je trouve que c'est une émission bien sympathique et je prends plaisir à la regarder chaque semaine.
Si je ne critique pas davantage l'émission, c'est que dans le cas présent, grâce aux vidéos disponibles sur Youtube, il suffit de quelques minutes pour voir une émission et se faire sa propre opinion.

J'en avait déjà parlé dans un autre sujet, mais dans chaque émission, ce qui me perturbe un peu, ce sont les livres de classe ==> Ass Book :)
Cependant, j'ai l'impression que je suis le seul que cela amuse, et donc, je me dis que je dois avoir l'esprit mal placé :)


Fichiers joints :
assbooknolife.jpg
assbooknolife.jpg [ 31.95 Kio | Vu 3339 fois ]

_________________
Lankhor.net
Abandonware-magazines.org - Abandonware-definition.org - Abandonware-videos.org
Haut
   
Message non luPosté : 29-04-2014 15:12 
Hors ligne
Scientifique dans l'âme !
Avatar du membre

Enregistré le : 26-12-2001 13:02
Messages : 6494
Localisation : Paris
Critique du livre

Préface de l'auteur
Le livre commence par une préface qui me permet d'expliquer un peu le principe de l'émission.
Quel que soit le média (série, film, peinture, musique, livres, etc.), il existe des oeuvres très intéressantes qui pour diverses raisons n'ont pas connu un grand succès au moment de leur sortie.
Sur ce point de départ, je suis entièrement d'accord. J'ai par exemple souvenir qu'étant un grand fan de la première série Star Trek, j'ai continué à suivre la saga. A l'époque de Deep Space Nine, j'en avais parlé en bien à un ami (il m'avait dit peu de temps avant qu'il était un grand fan de la série Babylon 5) qui n'en avait jamais entendu parler et pour lui, Star Trek était uniquement le vaisseau Entreprise avec des types en pyjama. Le problème avait été que la série Star Trek était diffusée sur Canal Jimmy que ne recevait pas mon ami, et qui explique que lui et beaucoup de monde soient passés totalement à côté.

Là où je ne suis pas forcément d'accord avec Florent, c'est que pour moi, une oeuvre "originale" n'est pas forcément un bonne oeuvre.
Pour prendre quelques exemples, j'étais tombé sur un bouquin nommé "tout ce que les hommes savent des femmes" et il contenait 200 pages vides. C'était un concept original et intéressant, mais pour moi, ce n'est pas pour autant un bon livre. Comme autre chose originale, on pourrait aussi parler du livre écrit sans utiliser de E ou en langage SMS, qui était un concept intéressant mais un mauvais livre au final.
En matière de films, il y en a un où la caméra a été posé à un endroit et elle a filmé la rue pendant 10 jours. Cela fait un film super long avec rien de spécial qui se passe, et même si le concept est intéressant, cela n'en fait pas un bon film. Il y a aussi des films où on fait le choix d'avoir un décor minimaliste, en dessinant par exemple les pièces avec une craie. Là encore, le concept est intéressant mais cela ne veut pas dire que le film soit bon.
En matière de jeux vidéo, c'est un peu la même chose. Il y a des jeux très originaux mais qui sont pour moi de très mauvais jeux. Par exemple, il existe des jeux avec des épreuves qui peuvent être par exemple de ne pas toucher à sa manette pendant 1 heure. Il y a le jeu du bus à conduire sur une route déserte et parfaitement droite.
Je trouve ça intéressant de connaître ces oeuvres qui sont assez particulières mais pour moi, ce ne sont absolument pas des pépites vidéo ludiques.


Comment tout a commencé...

Florent explique ensuite toutes les étapes qui ont permis d'arriver à la réalisation de son émission. Il présente notamment des documents de l'époque.
C'est une partie que j'ai trouvé très intéressante et qui va beaucoup plus loin que le Debug Mode qui avait été diffusé sur Nolife et qui parlait justement de l'émission.

Ce qui est un peu dommage, c'est qu'il reste quelques coquilles qui auraient probablement pu être évitées grâce à une bonne relecture.
Par exemple, page 11, on peut lire "Je me suis dit que je devrais réfléchir à trois idées très différentes, en espérant qu'au moins l'une d'elles validée."
Par exemple, page 30, on peut lire "J'ai alors cherché alors sur un site de ventes de particuliers".
Par exemple, page 32, on peut lire "Me regarder à l'écran et essayant de garder un regard objectif".
Par exemple, page 48, on peut lire "cette émission à toute sa place sur notre antenne".
etc.

Dans cette partie, il y a plusieurs mots que je ne le connaissais pas ("sabir" par exemple) et malheureusement, comme je fais la lecture dans le train, je n'ai pas de dictionnaire avec moi. J'ai depuis peu une liseuse électronique, et pour une personne comme moi qui a un vocabulaire limité, c'est bien pratique de pouvoir accès à un dictionnaire depuis sa liseuse.

Page 25, il est question du générique de début, et on voit quelques images d'une version préliminaire. J'espère que sur le DVD, on pourra trouver des bonus comme les esquisses ou cette vidéo. Si cela n'y est pas, ce ne sera pas bien grave, mais je sais que j'apprécie les DVD contenant ce type de bonus.
Edit : Oui, il est sur les bonus du DVD

Cette partie explicative est vraiment intéressante car elle permet de mieux réaliser le travail assez phénoménal dernière une petite émission de quelques minutes.
Le style d'écriture est agréable, et c'est donc facile à lire. Si vous aimez l'émission Debug Mode sur Nolife, je pense que cette partie devrait vous plaire.

41 oubliés de la playhistoire

On arrive ensuite à la présentation des 41 jeux qui ont été présentés au cours de la saison 1. Chaque jeu est présenté sur 2 pages (une page de texte et une page d'illustrations). Les résumés de chaque jeu sont bien faits et on comprend bien la particularité du jeu.

Emission 1 : Lady Bug.
Personnellement, je n'aurais pas choisi ce jeu car pour moi, il n'est pas assez innovant pour faire parti de la Playhistoire. Il s'agit à mes yeux d'une variante de Pacman en plus joli et avec de nouvelles idées, mais sans pour autant être révolutionnaire. Pour les 40 autres jeux de l'émission, je trouve que leur intérêt est supérieur à celui de Lady Bug.

Emission 13 : Sleepwalker
Il s'agit là du premier jeu présenté dans l'émission et que je connais bien puisque j'y avais joué sur DOS au moment de sa sortie :)

Emission 15 : Wonder Momo
La lecture de l'article permet d'apprendre qu'à cause de la participation à l'Idol à l'émission, une image un peu sexy du jeu a été coupée au montage.

Cours 18 : Kaze no regrets
Grâce à Pix'n Love et d'autres émissions, j'avais déjà entendu parler de jeux pour mal voyants.
La définition de jeu vidéo donné par Wikipedia est la suivante : "Un jeu vidéo est un jeu électronique qui implique une interaction humaine avec une interface utilisateur dans le but de générer un retour visuel sur un dispositif vidéo. Le joueur de jeu vidéo dispose de périphériques pour agir sur le jeu et percevoir les conséquences de ses actes sur l'environnement virtuel. Le mot « vidéo » dans le jeu vidéo, fait traditionnellement référence à un dispositif d'affichage de trame, mais à la suite de la vulgarisation du terme il implique désormais tout type de dispositif d'affichage.". Je me demande en conséquence si un jeu vidéo sans vidéo est quand même un jeu vidéo. Peut être faudrait-il plutôt le qualifier de jeu électronique.

Cours 19 : Lester the unlikely
Je me souviens qu'après avoir vu l'émission, je m'étais dit qu'il faudrait que j'y joue car le concept m'avait bien plu. Cependant, par manque de temps, je ne l'ai pas fait.
Pour la plupart des autres jeux présentés avant, j'avais trouvé que le concept était intéressant, mais cela ne m'avait pas pour autant donné particulièrement envie d'y jouer.

Cours 23 : Kimagure Orange Road: Natsu no Mirage
J'étais un grand fan de la sérié animé dont je possède l'intégrale, ainsi que les OAV.
C'est apparemment une bonne adaptation et je pense qu'elle aurait pu être davantage connue si elle était sortie sur davantage de machines, et surtout, si elle avait été traduite dans d'autres langues (au moins en anglais).

Cours 28 : Swordquest
J'ai l'impression que ce jeu a eu un beau succès aux USA, et je pense que la récompense promise y était pour quelque chose.
Je ne connaissais pas ce jeu, et cela m'a fait un peu penser au jeu français de la chouette d'or (http://www.lachouette.net/enigmes/enigmes-PDF.zip).


Bonus

Il s'agit de présenter des jeux ayant un aspect original mais qui n'apportent cependant pas assez de nouveauté pour justifier une émission spécifique.


La fin du livre annonce les prochains ouvrages de Florent :
- Les oubliés de la playhistoire saison 2
- Nos meilleurs souvenirs de jeux vidéo volume 2
- L'histoire de Nintendo volume 4

Pour les oubliés de la Playhistoire saison 2, je suppose que ce sera à nouveau un livre + DVD. Le livre contiendra forcément le résumé des cours, ainsi que probablement d'autres choses. Je suppose qu'il y aura quelques mots sur les évolutions entre la saison 1 et la saison 2 (et notamment le passage en HD).

_________________
Lankhor.net
Abandonware-magazines.org - Abandonware-definition.org - Abandonware-videos.org


Haut
   
Message non luPosté : 06-05-2014 23:19 
Hors ligne
Egérie
Avatar du membre

Enregistré le : 30-03-2006 16:08
Messages : 278
Fred ayant (enfin) posé "Les oubliés de la Playhistoire", je vais pouvoir le lire.

A signaler que comme Fred, je suis fan de l'émission. Et d'ailleurs, en feuilletant le livre, je suis très contente de retrouver les petites consoles super kawaii qui donnent des petites infos sur le jeu, le contexte. A part les petites consoles trop choupinettes, j'ai aussi trouvé la présentation de l'ouvrage agréable : La page de gauche pour l'explication du jeu et la page de droite avec des captures d'écrans du jeu (j'ai d'ailleurs cru que le livre avait un défaut en arrivant à la page de "Kaze no Regret" (pour ceux qui l'ignore, Kaze no Regret est un jeu pour aveugles. Les capture d'écrans montrent donc un écran noir...). Mais non, c'est normal.

En revanche, j'ai déjà lu la page 145 (les remerciements) et juste un petit commentaire. Il est écrit "N'oubliez pas de vous abonner à Nolife !".
Nolife est une chaine gratuite qui, je l'espère, le restera longtemps afin de faire découvrir la culture japonaise au plus grand nombre de personne (Aucune autre chaine ne pourrait diffuser une émission comme "Kyou no wanko" par exemple).
En revanche, il est possible de s'abonner à Noco qui permet d'accéder aux différentes émissions de Nolife dont "Les oubliés de la Playhistoire".

La suite après lecture du livre !

_________________
Tous les jeux Lankhor

Siegfried sauvera-t-il la belle Brünnhilde ?
Albérich reprendra-t-il l'anneau ?
Réponse dans ce tome :
Image


Haut
   
Message non luPosté : 07-05-2014 14:44 
Hors ligne
Scientifique dans l'âme !
Avatar du membre

Enregistré le : 26-12-2001 13:02
Messages : 6494
Localisation : Paris
Partie HS sans rapport avec le livre des oubliés de la playhistoire

Je profite de ce sujet pour donner mon opinion sur ce qu'est un grand jeu.
Je m'étais posé cette question après avoir vu des sites proposant des top 100 des plus grands jeux de tous les temps. Ce qui me pose déjà problème dans ces sondages, c'est comment réussir à classer des jeux qui n'ont rien à voir (FTP, jeu de simulation de foot, jeu de plateformes, jeu de réflexion, etc.), ensuite, savoir si le classement doit refléter les jeux auxquels j'aurais envie de rejouer.

Pour prendre un exemple concret, je serais susceptible de mettre une très bonne note au jeu Doom car c'était un jeu qui m'avait marqué au moment de sa sortie, et j'avais fait de nombreuses parties en réseau avec. Ensuite, je suis passé à d'autres jeux du même genre (Doom 2, Heretic, Hexen, Rise of The Triad, Duke Nukem 3D, etc.) qui étaient à mon goût plus réussis que le premier Doom mais qui m'ont moins marqués. Au final, alors que j'aurais tendance à mettre une meilleure note à Doom qu'à Duke Nukem 3D, ce serait pourtant plus facilement à Duke Nukem 3D que je jouerais.

J'aurais aussi tendance à favoriser les jeux qui sont une vraie performance. Par exemple, il existe des concours de programmation où une petite équipe de 2 ou 3 personnes dispose de 24h pour réaliser un jeu, et je suis parfois impressionné par le résultat qui peut être vraiment bien. Je pourrais donc mettre à un tel jeu, une meilleure note qu'à une super production réunissant des centaines de personnes. Pourtant, si on me demande de choisir entre la super production et le petit jeu, il est probable que je choisirai la super production.

De nos jours, certaines personnes font des jeux sur des anciennes machines (bien souvent, ils s'inspirent d'un jeu sur une machine plus récente, ou alors, ils vont rechercher un jeu qui n'avaient pas été terminés pour le compléter) et ils arrivent parfois à faire des choses vraiment impressionnantes en exploitant toutes les possibilités de la machine. Pour donner un exemple, j'ai vu tourner le jeu Doom sur des machines peu puissantes, et c'est un sacré exploit. Cependant, je ne suis pas sûr que je serais motivé pour y jouer.
Pour prendre un autre exemple, supposons que quelqu'un sorte en 1995 un excellent jeu de plateforme sur NES mais qui serait malgré tout inférieur à ce que l'on trouve au même moment sur SNES. Il est fort probable que ce jeu NES ne rencontre jamais de succès commercial, car même si les joueurs admettent qu'il s'agit d'un excellent jeu NES, ils préféreront acheter un jeu SNES.
De la même façon, supposons qu'un jeu sorte avec un synthèse vocale de très bonne qualité sur le haut parleur (un peu comme le Manoir de Mortevielle, mais en mieux), je serai reconnaître l'exploit mais je préférerai un jeu utilisant les capacités de la carte son qui sont bien supérieures à celles du haut parleur.
En supposant que quelqu'un sorte un jeu extraordinaire sur une machine rétro, et qu'il diffuse sont jeu à 100 exemplaires, cela a pour conséquence que son jeu sera quasiment inconnu. Est-ce qu'on peut considérer ce jeu comme étant un oublié de la Playhistoire ?

Il y a aussi le problème de la langue. Par exemple, je me souviens que plus jeune, il y avait une forte concurrence entre les jeux LucasArts et les jeux Sierra dans le domaine des jeux d'aventure, mais de mon côté, j'avais une très forte préférence pour les jeux LucasArts. La raison était que les jeux LucasArts étaient en français, alors que les jeux Sierra étaient en anglais et que mon niveau en anglais était insuffisant pour comprendre l'humour. De la même façon, si je vois quelqu'un s'amuser sur un jeu japonais qui a l'air assez exceptionnel (des images magnifiques, une musique envoutante, une histoire qui semble captiver le joueur, etc.), je pense que je serai en mesure de m'apercevoir que c'est un bon jeu. Cependant, si ce jeu est tout en japonais, il est fort peu probable que j'y joue un jour.
Cela me fait repenser que je de nombreuses années après, je n'ai toujours pas compris pourquoi on avait eu Seven Guest en anglais sur PC, alors que le jeu avait été traduit en français pour le CD-I.

Il y a aussi les jeux qui sont très sympas mais qui sont pensés pour un public précis, ainsi que pour une époque spécifique. Par exemple, le Cauchemar de PPD (les guignols de l'info) était plutôt sympa mais uniquement destiné à un public français. Les Guignols de l'info suivent l'actualité et c'est aujourd'hui, j'aurais beaucoup de mal à y rejouer du fait que son contenu n'est plus du tout en phase avec l'actualité. De la même façon, je sais que pour des problèmes culturels, j'aurais beaucoup de mal avec certains jeux d'autres pays.

Je suis avant tout un joueur PC et enfant, il m'est arrivé d'acheter des jeux qui étaient considérés comme ultra novateurs avec des graphismes de dingue, et donc, je m'attendais à prendre une grosse claque avec. C'était par exemple le cas avec Wing Commander 3 qui avec ses 4 CD fait presque office de film interactif. Le problème était que mon ordi n'était pas assez puissant et donc, je ne profitais pas du tout de ce jeu dans de bonnes conditions et je n'en garde pas un bon souvenir. J'ai essayé d'y rejouer lors du changement de mon ordi, mais le problème était que le jeu était à présent dépassé et donc, je n'ai rien vu d'extraordinaire dedans. C'était aussi le cas avec des jeux comme POD qui offrait apparemment une expérience très intéressante pour ceux ayant une carte 3D, mais ce n'était pas mon cas.

Il y a aussi les jeux qui ont un concept intéressant mais qui à cause d'un petit détail, ne vont pas être considérés par moi comme des pépites. Pour donner un exemple récent, j'ai testé le jeu FEZ et j'ai bien aimé le principe des différentes vues. J'ai eu envie de le faire en sa totalité, c'est à dire en décodant aussi les textes et les énigmes. Dans les "énigmes", il y en a où il faut flasher un QR code et ça m'a saoulé du fait que je ne possède pas de smartphone. Ensuite, j'étais très content d'avoir réussi à comprendre l'alphabet, et je pensais qu'il me serait possible de faire comprendre au jeu que je l'avais compris (il aurait par exemple pu me demander d'écrire une phrase) et que suite à ça, tous les textes allaient être automatiquement décryptés. En fait non, les textes restent toujours cryptés et moi, ça me saoule de devoir déchiffrer lettre après lettre.
J'ai aussi eu des problèmes du même genre avec des jeux Kinect qui reconnaissaient très mal ce que je voulais faire et ça m'a pas mal gonflé, alors que sans ça, le jeu aurait pu être franchement bon.

Dans le même genre, si on me demande de mettre une note au jeu Démineur, elle sera probablement très mauvaise. Cependant, Démineur est un jeu que je pratique beaucoup, surtout au travail. En effet, il arrive que j'ai besoin de me détendre un peu et pour cela, je peux faire une partie.
En conclusion, si on me demandait de faire un top 100 des jeux que je considère comme les meilleurs, ainsi qu'un top 100 des jeux auxquels j'ai envie de jouer, je ferai 2 listes totalement différentes. Dans la première, il y aurait beaucoup de jeux anciens qui m'ont marqué, alors que dans la seconde, il y aurait surtout des jeux récents, ainsi que des petits jeux destinés à s'occuper quelques minutes (comme Démineur).



Partie plus en rapport avec les oubliés de la Playhistoire

Il y a un type de jeux oubliés que je pense être assez intéressants, mais qui à mon avis, ne seront jamais traités dans les Oubliés de la Playhistoire.
Ce type de jeux qui m'intéresserait, ce sont les jeux jamais sortis.
En lisant la presse spécialisée dans les années 80/90, je tombais parfois sur des previews de jeux dont je trouvais le concept vraiment novateur et intéressant. Cependant, certains développeurs avaient des ambitions trop grandes pour leur jeu et en constatant que le projet était trop ambitieux, ils l'ont abandonné. Dans certains cas, le jeu ne verra jamais le jour, et dans d'autres cas, le jeu sortira mais amputé de ses idées trop ambitieuses.
Par exemple, si on prend les jeux de Peter Molyneux, il a toujours plein d'idées ambitieuses pour ses jeux, mais malheureusement, entre ce qui est promis dans la démo, et la réalité, il y a tout un monde.

Exemple avec le jeu Milo en 2010 qui ne sortira finalement jamais : http://www.jeuxvideo.com/videos-editeur ... 022840.htm

Pour ce qui est du jeu Fable, il était prévu de bien plus développer l'alignement bien/mal mais cela a été abandonné. Dans ce jeu, on suit un héro de l'enfance jusqu'à un âge adulte bien avancé, et il avait été pensé faire évoluer en même temps le monde. Par exemple, s'il y a un arbuste quand on est enfant, celui-ci deviendra un grand arbre quand on sera plus vieux.

Ce qui est parfois amusant, c'est de voir que certaines idées qui ont été abandonnées il y a longtemps pour des raisons techniques, ont finalement pu apparaître dans des jeux plus récents, grâce aux machines plus puissantes.

Quelques liens vers des sites qui parlent de jeux jamais sortis :
http://www.grospixels.com/site/jeuxjamais.php
http://www.topito.com/top-jeux-video-vaporwares
http://www.gameblog.fr/blogs/miscellane ... aurait-du-

_________________
Lankhor.net
Abandonware-magazines.org - Abandonware-definition.org - Abandonware-videos.org


Haut
   
Message non luPosté : 20-05-2014 23:56 
Hors ligne
Egérie
Avatar du membre

Enregistré le : 30-03-2006 16:08
Messages : 278
Avec un peu de retard, mon avis sur l'ouvrage.

D'abord sur la forme. L'ouvrage est agréable à lire, la présentation claire et aérée et le format parfait pour lire n'importe où. On retrouve au fil des pages les p'tites consoles trop choupinettes de l'émission qui viennent nous donner des petites anecdotes. Je regrette seulement que les textes ne soient pas justifiés sur les pages. Dans les fiches des jeux, dans le petit bandeau en couleur qui donne la petite introduction, on trouve le texte parfois justifié, parfois non. On trouve aussi ça ou là quelques fautes ou coquilles mais bon, soyons francs, ça n'enlève rien du plaisir de lire l'ouvrage.

Sur le fond maintenant.
La première partie de l'ouvrage est, à mon goût, très intéressante. Florent décrit le parcours qui a mené à l'émission telle que nous pouvons la voir actuellement. Il revient sur le projet et la mise en place des bases de l'émission, nous présentant des schémas et des documents pour illustrer les quelques mois durant lesquels l'émission a été créée. Avec beaucoup d'humour, Florent revient aussi sur ses débuts en tant qu'animateur. Ces quelques pages sont d'autant plus savoureuses que le talent de Florent nous installe avec lui, Alex Pilot et Frédéric Hosteing dans le studio de Nolife pour le tournage du 1er épisode.
Suivent ensuite des interviews de l'équipe de Nolife qui permettent de mieux se rendre compte de tout le travail que représente l'émission.

La seconde partie reprend les différentes leçons (épisodes) de l'émission avec des pages spéciales pour les émissions avec invités (les chiffres entre parenthèses renvoient au numéro du cours/émission)
01 - Lady Bug : Bon, ça m'avait fait bizarre à l'époque mais pour moi, c'est pas un oublié de ma PlayHistoire personnelle.
08 - Mindseeker : On peut lire : "On raconte ainsi qu'il a été électrocuté alors qu'il était encore dans le ventre de sa mère..." Non. Il a sans doute été électrisé mais surement pas électrocuté. L'électrocution est mortelle (sauf pour le petit Larousse). L'électrocution est le décès dû au passage du courant dans un organisme.
13 - Sleepwalker : J'ai beaucoup de mal à considérer Sleepwalker comme un jeu oublié. Je l'avais sur Amiga et je ne manque pas d'en refaire une petite partie dès que possible.
19 - Lester the unlikely : Après avoir vu le cours consacré au jeu, j'ai vraiment envie de tester cette cartouche.
23 - Kimagure Orange Road : Je n'ai jamais joué à ce jeu ou même regardé la série dont le jeu est tiré, mais cela m'a rappelé les longues soirées passées sur mon premier Visual Novel "The secret diary of Adrian Mole" et sa suite "The growing pains of Adrian Mole" (tiré du roman éponyme).
33 - Neutopia II : Belle découverte pour moi de ce jeu hommage à Zelda et j'espère pouvoir y jouer un jour.
38 - Balthazar : Ce jeu n'est pas la seule "originalité oublié" de Titus Interactive. Car la société qui nous régalera de jeux tels que Fire and Forget, Crazy Cars, Prehistoric ou encore Blues Brother a sorti en 1987 une autre simulation assez particulière. Il s'agit de Maddog, un jeu de simulation de vie de chien. A noter d'ailleurs que Maddog est, graphiquement trèèèèèès proche de Balthazar...
41 - Mikie : Encore un oublié qui n'en est pas un pour moi. De nombreux souvenirs sur CPC même si, je dois bien l'avouer, je n'ai jamais réussi à dépasser le niveau 2 !
Bonus : Sneak'n peek : Beaucoup doivent connaitre ce jeu comme moi grâce au joueur du grenier qui en avait parlé dans une de ses vidéos.

Au final, un très bon ouvrage de Florent. On peut se replonger avec délice dans les jeux présentés dans l'émission et découvrir les coulisses.
J'espère que les prochaines saisons nous permettrons de voir nos petites consoles découvrir d'autres chefs d’œuvres oubliés et, peut être, d'autres machines peu ou pas abordées dans cette première saison.

_________________
Tous les jeux Lankhor

Siegfried sauvera-t-il la belle Brünnhilde ?
Albérich reprendra-t-il l'anneau ?
Réponse dans ce tome :
Image


Haut
   
Message non luPosté : 21-05-2014 22:03 
Hors ligne
Legendary
Avatar du membre

Enregistré le : 03-04-2006 22:46
Messages : 631
Localisation : Paris 10
Tout ça m'a donné envie de lire ce bouquin sinon je n'ai pas encore réussi à lire les 2 derniers posts...2 gros pavés comme ça prennent un peu de temps :roll:

J'irai l'acheter quand j'aurais le temps.

_________________
" Mieux vaut être saoûl que con, ça dure moins longtemps "


Haut
   
Message non luPosté : 22-05-2014 13:00 
Hors ligne
Scientifique dans l'âme !
Avatar du membre

Enregistré le : 26-12-2001 13:02
Messages : 6494
Localisation : Paris
Si tu l’achètes, n'hésite pas à donner ton avis ici.
Bon visionnage et bonne lecture :)

_________________
Lankhor.net
Abandonware-magazines.org - Abandonware-definition.org - Abandonware-videos.org


Haut
   
Message non luPosté : 04-06-2014 17:13 
Hors ligne
Scientifique dans l'âme !
Avatar du membre

Enregistré le : 26-12-2001 13:02
Messages : 6494
Localisation : Paris
Je viens de tomber sur la critique faite par Grospixels : http://www.grospixels.com/site/suite.php?id_news=1649
Je la trouve assez sympathique :)

Ce qui est intéressant quand on lit plusieurs critiques, c'est de voir que les gens ne remarquent pas forcément les mêmes choses. Par exemple, je n'ai pas constaté de problème d'image particulier sur mes DVD.

_________________
Lankhor.net
Abandonware-magazines.org - Abandonware-definition.org - Abandonware-videos.org


Haut
   
Message non luPosté : 24-09-2014 21:00 
Hors ligne
Scientifique dans l'âme !
Avatar du membre

Enregistré le : 26-12-2001 13:02
Messages : 6494
Localisation : Paris
Je fais remonter ce topic.

Je refais en très rapide ma critique :
- Les DVD permettent de revoir toutes les émissions de la saison 1. Cela montre des jeux qui sont pour la plupart méconnus et qui pourtant, présentent un intérêt. Les DVD contiennent en plus quelques bonus.
- Le livre explique de façon précise comment l'émission est née et comment se passe son enregistrement et sa réalisation. On trouve aussi une page par jeu présenté, qui reprend les informations données dans l'émission.

Comme j'avais déjà vu l'intégrale de des Oubliés de la Playhistoire sur Nolife, je me suis contenté de revoir 5 émissions que j'avais particulièrement aimé.
Pour ce qui est du livre, j'ai un peu survolé toute la partie qui reprend les infos sur les jeux car j'ai trouvé que ça n'apportait pas grand chose de plus que ce qui était déjà dit dans l'émission.
Ce qui m'a le plus intéressé, c'est la première partie du livre qui explique le genèse de l'émission. Après avoir lu cet ouvrage, on réalise mieux que faire 5 minutes de télé représente un travail considérable.

Si j'écris ça, c'est que Florent Gorges a expliqué qu'il n'était pas encore rentré dans ses frais avec le coffret de la saison 1 et que donc, il n'y aurait pas de saison 2 en DVD pour le moment. Pour ceux qui voudraient voir le coffret de la saison 2 sortir un jour, n'hésitez pas à faire la promo de la saison 1 auprès de vous afin que le coffret devienne rentable pour Flo.

_________________
Lankhor.net
Abandonware-magazines.org - Abandonware-definition.org - Abandonware-videos.org


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 11 messages ] 

Heures au format UTC+01:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher :
Aller à :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com