Forums Abandonware

Lankhor.net - Abw-Definition - Abw-Magazines - Abw-Videos - Abw annuaire
Nous sommes le 27-09-2017 00:19

Heures au format UTC+02:00




Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 9 messages ] 
Auteur Message
Message non luPosté : 31-10-2010 23:10 
Hors ligne
Scientifique dans l'âme !
Avatar du membre

Enregistré le : 26-12-2001 13:02
Messages : 6478
Localisation : Paris
Je recopie l'annonce officielle :
Citation :
Chères lectrices, chers lecteurs,

L’équipe des Editions Pix'n Love est heureuse de vous annoncer la sortie officielle de la biographie du célèbre créateur de jeux vidéo français Michel Ancel !

Mars 2006. Michel Ancel se fait remettre l'insigne des Chevaliers des Arts et des Lettres. Une distinction juste pour un concepteur hors norme. Même s'il n'a pas 40 ans, le Montpelliérain peut se vanter d'un parcours extraordinaire. Avec plus de 20 millions d'exemplaires écoulés de par le monde, son héros Rayman et sa horde de Lapins toujours plus Crétins ont su lui ouvrir les portes de la renommée internationale. C'est notamment à lui que Peter Jackson fera appel pour l'adaptation de son film King Kong sur consoles.

Cette biographie vous présentera Michel Ancel tel qu'il est : un homme souvent secret, à la fois déterminé et pourtant humble. Fidèle, aussi, puisqu'en vingt ans de carrière il est resté dans le giron d'un seul éditeur : Ubisoft. C'est enfin un créateur éclairé, trés marqué par les tournants pris par le nouveau millénaire comme en atteste Beyond Good & Evil, chef d'oeuvre vidéoludique français.

L’ouvrage, le sommaire détaillé et les visuels sont disponibles à cette adresse :
http://editionspixnlove.fr/collectiondetail.php?ID=67

--------------------------------

Nombre de pages : 196
Disponibilité : http://editionspixnlove.fr
Prix : 16 euros
Format : A5
De nombreux visuels sont disponibles sur notre site ! N’hésitez pas à les utiliser pour parler de cette sortie autour de vous (facebook, magazines, blogs, twitter, sites, etc.).

Pour nous contacter : contact@editionspixnlove.fr

Pixellement votre !
L’équipe de Pix’n Love.
--
Editions Pix'n Love
Pour l'amour des vieux pixels
http://editionspixnlove.fr

Image

N'ayant pas lu cette biographie, je m'abstiens de tout commentaire pour le moment.
Je peux juste dire qu'a priori, cela devrait m'intéresser.

_________________
Lankhor.net
Abandonware-magazines.org - Abandonware-definition.org - Abandonware-videos.org


Haut
   
Message non luPosté : 04-11-2010 01:03 
Hors ligne
Legendary
Avatar du membre

Enregistré le : 15-06-2009 18:05
Messages : 82
:shock:

le papa de RAYMAN !!

cool intéressant cet bio

Qui sera au final en tout point vu un bon dossier rédigé par des pros les fans seront comblés !!

:D

:lol:
Spoiler : :
= Ancel dans une télé (la couverture)

_________________
Image


Haut
   
Message non luPosté : 21-02-2011 14:55 
Hors ligne
Scientifique dans l'âme !
Avatar du membre

Enregistré le : 26-12-2001 13:02
Messages : 6478
Localisation : Paris
J'ai commencé la lecture et pour le moment, c'est pas mal. Cela se lit vite et de façon agréable.
Au fur et à mesure de l'avancée de ma lecture, je ferai des commentaires.

Voyages, Voyages
La page 13 démarre par "Je jetais des pierres sur les voitures, je cassais des carreaux, je piquais des bonbons dans les boulangeries". Ce comportement étant expliqué par le fait qu'il s'était installé dans une cité de Lyon, habitée notamment par des portugais, des sénégalais et des maghrébins. Il finit en disant qu'en ayant vécu cela, il comprend mieux les gens venant de ces endroits.
En ce qui me concerne, cela m'énerve les voyous qui frappent, cassent, intimident, violent, etc. et de voir que quand ils se font attraper par la police, ils disent qu'ils n'y sont pour rien, car c'est la faute de la société. Je vie actuellement dans une cité, majoritairement habitée par une population étrangère, la délinquance est importance, mais malgré ça, j'ose croire que les valeurs que je transmettrai à mes enfants feront que ceux-ci ne deviendront pas des voyous.

J'aurais aimé connaître les études de Michel, et savoir comment il entre chez UBI-Soft, mais je suppose que ce sera dit plus tard.

Entretien avec Sophie Markus
Cela démarre en nous disant que Sophie s'est fortement investie dans le projet Rayman, mais sans plus de précisions. Je suppose que plus tard, on saura ce qu'elle a exactement fait (graphisme, programmation, apport d'idées, tests, etc.).

Page 23, l'auteur de la biographie dit qu'il a du mal à croire que Michel cautionne l'utilisation qui est faite de ses créations (pub pour des voitures polluantes ou des colas). La réponse de Sophie est que Michel ne contrôle pas à 100% l'usage qui est fait de ses créations.
Je reste un peu sur ma faim car j'aurais aimé qu'il soit davantage détaillé qui est le propriétaire de Rayman ou des Lapins crétins. Est-ce que UBI-SOFT en est à 100% propriétaire ? Est-ce que Michel a quand même son mot à dire sur l'utilisation de ses créations, ou pas du tout.
Sophie en se contentant de dire que Michel ne contrôle pas 100% l'usage qui est fait de ses créations, ne répond pas à la question qui était de savoir si oui, ou non, Michel désapprouve l'usage publicitaire qui est fait de ses créations.

Dessine-moi un jeu vidéo
A la page 27, on suit Michel qui va acheter un jeu vidéo, mais devant la boutique, des gens lui disent de ne pas acheter de jeux, et qu'il lui suffit de leur donner 2 disquettes vierges, et eux, lui rendront une disquette contenant un jeu.
Ce passage me laisse un peu sur ma faim, car il n'est pas dit de façon explicite, si oui, ou non, Michel piratait ses jeux vidéo quand il était plus jeune.

A la page 28, on apprend sa rencontre avec Nicolas Choukroun et son travail pour Lankhor (http://www.lankhor.net/jeux.php?jeu=38& ... esentation).
Je pense que je ferai une news sur http://www.lankhor.net pour parler du livre.

A la page 30, on apprend qu'en 1988 (il a 16 ans), il se met avec une femme de 26 ans et ayant déjà 2 enfants. J'avoue que ça m'a un peu surpris, car je sais qu'à 16 ans, j'aurais été totalement inapte à une vraie vie de couple.

A la page 32, ils parlent de l'envoi de disquettes en les cachant dans le TGV (au départ du TGV, on planque une disquette, et l'autre la récupère à l'arrivée du train). J'avais connu des gens qui faisaient ça avec de gros sacs, mais ils ont dû arrêter avec le plan vigipirate (il fallait étiqueter les bagages car sinon, le contrôleur risquait d'être mécontent et de faire un appel dans le train pour retrouver le propriétaire).

Cette partie répond à une question que je me posais, c'est à dire, comment Michel est entré chez UBI-SOFT.

Entretien avec Sophie Markus
On apprend que Sophie a travaillé en tant qu'artiste sur Rayman. Cependant, cela ne dit pas ce qu'elle a fait exactement.
Peut être la réponse à cette question plus tard ?

Eclosions
Cette partie répond à une question que je me posais sur les études de Michel. Il quitte le lycée à 17 ans pour se consacrer au développement de jeux vidéo.
Je le comprends un peu car si j'étais marié à une femme qui attend un enfant de moi, je crois que j'abandonnerais également mes études afin de trouver au plus vite un emploi susceptible de nourrir ma famille. Apparemment, la femme de Michel suit des études de sciences, et donc, j'ignore d'où provient l'argent qui les fait vivre.

Entretien avec Gérard Guillemot
Cela permet d'en savoir plus sur l'origine du nom Rayman (technologie ray tacing).
Cela me fait penser au jeu Monkey Island, avec sur les dessins du story board, le héros nommé "Guy", et quand il a fallu lui trouver un nom, il a été proposé Guybrush (Guy + Brush).

De l'autre côté du miroir se trouvait Rayman...
On apprend que le personnage de Rayman est entièrement une création de Michel. Il s'est notamment servis de croquis qu'il avait dessiné quand il était adolescent.
J'aurais bien aimé voir quelques représentations de ces croquis, pour voir l'évolution qu'il y a eu entre le dessin initial quand il était adolescent, et Rayman tel qu'il est apparu sur nos consoles.

Sophie (la soeur de Michel) avait apparemment pour mission de coloriser les dessins sur Rayman.

C'est durant le développement de Rayman que Michel quitte sa femme Sylvie (avec qui il a eu 2 filles) pour se mettre en ménage avec Alexandra (animatrice de dessin animé) et avec qui, il va avoir un fils. Ce que j'aurais bien aimé savoir, c'est si c'était Sylvie qui avait obtenu la garde des 2 filles (ce qui lui ferait 4 enfants en tout), ou si c'est Michel. Et j'aurais bien aimé connaître l'âge d'Alexandra pour savoir si Michel avait fait le choix d'une femme de son âge, ou encore une fois, une femme ayant 10 ans de plus que lui.

Entretien avec Frédéric Houde
Je trouve que son titre à UBI Soft est un peu long : GamePlayProgrammer Director.
Je pense qu'il a totalement raison quand il dit que le rôle d'un programmeur est important pour faire un bon jeu, et que malheureusement, les journalistes préfèrent mettre en valeur les artistes, plutôt que les programmeurs.

Les yeux de Jade
On apprend que Michel est apolitique.
Pour ceux qui ne savent pas bien ce que cela signifie, voici la définition Wikipedia (http://fr.wikipedia.org/wiki/Apolitisme)
L'apolitisme est une doctrine qui préconise au citoyen de ne pas exercer son droit civique.
Rejetant tout engagement ou intérêt en politique, son objectif est de naturaliser un certain nombre de rapports hiérarchiques et sociaux pour éviter leur questionnement.


Voici ce que l'on peut lire page 90 :
"Un certain 11 septembre marque les âmes d'un sens du drame sans précédent, reléguant les déflagrations de Independance Day à des effets spéciaux de carton pâte. Pour électriser les foules, une marionnette faussement benête du nom de George W. attise les cendres encore brûlantes et appelle à la vindicte. Seul souci : le pantin a mal choisi sa cible et ses experts peinent à trouver des armes de destruction massive qui ont pour défaut de relever du fantasme pur. En France, le feuilleton se décline sous une autre forme inattendue : une frange crispée de la populace donne son heure de gloire au leader cyclope d'une formation exaltant le rejet de l'autre, au mépris des valeurs de magnanimité qui ont construit une culture."
Ces propos de Michel m'ont rappelé des propos un peu similaires tenues par une copine de l'époque. Elle se disait totalement apolitique et en conséquence, elle n'était pas allée au 1er tour de la présidentielle. Quand on a appris que Jospin ne serait pas au second tour, elle avait été furieuse et m'avait dit qu'elle avait honte d'être française et que c'était une honte d'avoir l'extrême droite au second tour. Je lui ai dis que je considérais qu'elle n'avait aucun droit de se plaindre, compte tenu qu'elle se disait totalement apolitique et qu'elle n'était volontairement pas aller voter. Pour moi, si elle voulait que ce soit Jospin qui devienne président, elle n'avait qu'à avouer qu'elle n'était pas apolitique, mais qu'elle avait une sensibilité de gauche, et que plutôt de se plaindre, elle aurait mieux fait de se bouger le cul pour aller voter.

Ce chapitre est principalement consacré au jeu Beyond Good & Evil.
Sur la page 95, on peut lire "Les événements du 11 septembre 2001 envahissent les écrans et l'on voit se dessiner les prémices de l'invasion de l'Irak par les USA. Il existait une certaine propagande flottait autour de cela. Il existait toute une médiatisation autour de ce conflit. J'avais vraiment le sentiment que les guerres étaient là pour faire peur aux gens, qu'il s'agissait d'une forme de manipulation. Beyond Good & Evil (BGE) est dans la couveuse"
J'ai donc l'impression en lisant ce passage, que l'idée du jeu date de l'après septembre 2001. Cependant, sur d'autres sites, j'avais lu que l'idée du jeu datait de 1999.
Par exemple, le site http://www.bgemyth.net/?page=plus_d_inf ... du_jeu.php dit "Quand un bug fait le jeu ! C'est en 1999 lors du développement de Rayman 2 que l'équipe d'Ubi Montpellier se met à rêver de Beyond good and evil. Merci Rayman ! En effet, c’est en 1999 lorsque Michel Ancel et son équipe découvrent un bug dans Rayman 2 que l’idée très flou de Beyond good and evil germe dans leur esprit. Grâce à ce bug, il était possible de sauter sur le bateau pirate qui survolait la mer et toute la map du jeu, quel sentiment de liberté ! Il ne manque plus qu’une histoire plus réaliste et plus proche de nous à Michel Ancel pour se lancer sur ce nouveau projet : Project BG&E, Between good and evil !"

A la page 99, il est dit que le développement a duré 4 ans, et comme le jeu est sorti en 2003, cela confirme que la création du jeu a démarré en 1999. En conséquence, j'aurais tendance à penser que BGE n'est plus dans la couveuse en septembre 2001, mais déjà bien avancé.

A la page 99, on peut aussi voir une photo de l'équipe. Cela m'a rappelé mes études scientifiques, où il y avait une nana pour 20 types.

Il est aussi dit que BGE n'a pas eu de bonnes ventes, mais sans donner plus de détails. J'aurais aimé savoir si ça avait été un gros échec (grosse perte d'argent pour UBI) ou un jeu moyen (c'est à dire qu'il n'a ni fait gagner de l'argent, ni fait perdre).
J'ai regardé sur Wikipedia et il est dit "Beyond Good & Evil a été un échec commercial avec seulement 271 000 exemplaires vendus aux États-Unis sur la période des fêtes", cependant, grâce aux éditions budget, aux téléchargements, et les jeux offerts par les magazines, il s'en est en tout vendu 1.000.000 d'exemplaires. J'ignore cependant si ces chiffres permettent à ubisoft de rentrer dans ses frais. J'avais entendu que le jeu allait ressortir en HD au cours de l'année 2011, et le fait d'avoir lu ce livre m'a donné envie de le tester, mais je viens de voir que cette version HD est uniquement réservée aux consoles :(

Entretien avec Yves Guillemot
Il a un discours clair et cohérent.

Entretien avec Christophe Héral
Apparemment, il y a une blague avec "Quanto rueda del sol, juanito el meccano esta far petar el turbo" mais je ne la comprends pas. J'ai essayé la traduction Google mais ça me donne un truc pas clair : "Quanto roue du soleil, Juanito Meccano est le phare enclencher le turbo"

Le seigneur de la jungle
A la page 118, il est dit que le film Le Retour du Roi est le 3e plus gros succès de tous les temps, mais j'avoue que ce type de classement m'énerve un peu. Le Retour du Roi est classé 3e dans une liste, qui regarde les sommes rapportées par la vente des billets au cinéma, avec un montant en dollars. J'explique ce qui me pose problème dans cette liste. Tout d'abord, il y a le fait que le montant soit donné en dollars, en effet, si un film américain sort en France alors que le dollars est haut, il va rapporter beaucoup moins de dollars que si le dollars est bas par rapport à l'euro. Pour prendre un exemple, si un film américain est sorti au moment quand 1 euro = 1 dollar euro, alors, le film a besoin de faire 45% d'entrées supplémentaires pour rapporter la même somme dans le cas où 1 euro = 1,45 dollars.
Si on regarde le classement, on peut voir que le numéro 1 est le film Avatar, suivi du film Titanic. Cependant, je considère que Titanic a eu bien plus de succès que Avatar car ce que je trouve le plus important, c'est le nombre d'entrées au cinéma. Le film Avatar pouvait être vu en 3D, ce qui entrainait un supplément conséquent (dans certaines salles à Paris, le billet passait de 10 à 13 euros) et donc, c'est plus facile de rapporter plus. A cela s'ajoute le fait qu'Avatar a fait 2 passages au cinéma grâce à une version longue (ce qui est d'ailleurs également vrai pour le Retour du Roi).
Tout ça pour dire que je trouve ça un peu crétin de faire un classement uniquement sur les revenus en dollars, car forcément, un film ancien comme "Autant en emporte le vent" pour lequel la place de cinéma était vendue 0,10 USD, va rapporter moins que les films récents dont la place est à 15 USD. On peut trouver sur Internet des classements que je trouve un peu plus intelligents (par exemple, ils donnent le gain en dollar constant, ou alors, ils donnent le nombre d'entrées en salle, etc.).

Dans le livre, il est dit que les critiques du jeu King Kong étaient très bonnes, pourtant, j'avais le souvenir qu'elles étaient moyennes (exemple ici : http://www.jeuxvideo.fr/jeux/peter-jack ... -kong.html). D'après les tests que j'ai lu (je précise que je n'ai jamais testé le jeu), j'ai eu l'impression que c'était un jeu moyen, mais qu'il avait tout de même le mérite d'être un jeu à licence de bonne qualité comparé aux autres jeux à licence.

A la page 117, on voit la photo de Michel Ancel qui a servi pour la couverture.

Entretien avec Xavier Poix

Sauv' qui peut, voilà les lapins débarquent !
Cela nous raconte la remise de la médaille de chevalier des Arts et Lettres à Michel Ancel par le ministre de la culture.
On peut voir qu'il est habillé de façon plus décontractée que les autres, car il dit ne pas supporter les costumes. Je me suis demandé ce qu'il portait pour ses mariages et les enterrements.

Page 141, on finit la remise de la médaille de mars 2006, et le paragraphe suivant nous apprend que Michel Ancel a largué sa seconde femme et qu'il s'est mis en couple avec sa troisième épouse. Juste après, on parle de la réalisation de Rayman Adventures qui commence en 1995. Cela m'a un peu perturbé car je ne sais pas si la paragraphe de la nouvelle femme fait référence au paragraphe d'avant (médaille en mars 2006) ou bien, au paragraphe d'après (Rayman en 2005).

En ce qui me concerne, j'ai découvert Rayman contre les lapins crétins sur PC et c'était bien fun.
Par la suite, j'ai été convié dans le studio ubisoft pour tester le jeu Rayman contre les lapins encore plus crétins sur Wii et je m'étais bien amusé. J'avais d'abord testé le jeu seul, puis on y a joué à 4. Pour le mini jeu où on est serveur on doit servir des plats très hauts et instables, il m'a fallu 2 essais pour réussir à bien maîtriser le truc. A 4, c'était terrible le jeu du serveur car on pouvait se rentrer dedans. Il y a aussi un jeu où on fait une course dans la ville et on se déplace à l'aide de toiles d'araignées à la façon spiderman. Ce qui était super sympa, c'est qu'on avait la musique du dessin animé "l'araignée" (on peut écouter ici : http://www.bide-et-musique.com/song/4368.html). J'avais dit que c'était vraiment top avec cette musique, mais le type d'ubisoft m'avait dit que ce ne serait pas la musique présente dans le jeu final car ils n'avaient pas les droits.

Entretien avec Nicolas Normandon

Retour aux sources
A la page 164, il est dit "Boom Blox sur Wii est le fruit de la première collaboration du cinéaste Steven Spielberg avec un studio de jeux vidéo", pourtant, il me semble que Spielberg avait déjà collaboré avec des studios de jeux vidéo. Par exemple, il me semble que c'est lui qui avait contacté LucasArts pour leur demander de réaliser The Dig.

A la page 166, il est dit que la remise de la décoration des Arts et des Lettres était en mars 2005 alors qu'il était dit plus tôt que c'était en mars 2006.

Entretien avec Philippe Ancel
On apprend que le petit frère de Michel a été embauché par ubisoft et qu'il travaille avec son frère. J'avoue que j'aurais bien aimé savoir si c'était Michel qui avait demandé à Philippe de le rejoindre, ou bien, si c'était Philippe qui avait demandé à Michel d'intégrer ubisoft car il avait envie de réaliser des jeux vidéo en famille.

Entretien avec Serge HASCOET
J'aime bien le moment où il dit que la version 2D de Rayman a mieux vieilli que Rayman 2 en 3D. Je suis assez d'accord avec lui et graphiquement, je trouve ça plus agréable les jeux 2D de 1995, par rapport aux jeux 3D de 1995 à 2000. Après les années 2000, la 3D a commencé à vraiment bien être maîtrisée et de nombreux jeux 3D étaient plus beaux que les jeux 2D de 1995.

Pour ce qui est de sa phrase qu'en 2003 (date de sortie de BGE), le seul personnage féminin ayant connu un très grand succès, c'est Lara Croft, je ne suis pas totalement d'accord avec lui. Sans atteindre la notoriété de Lara Croft, d'autres jeux ayant un personnage féminin ont remporté de beaux succès. Quelques exemples :
* Resident Evil avec Jill Valentine et Claire Redfield
* Miss-Pacman
* Metroid avec Samus Aran
* Street Fighter 2 avec Chun-li

Ludographie de Michel Ancel
Il est dit page 189 que Beyond Good & Evil est sorti sur Playstation 2, Xbox et Game Cube, mais il me semble qu'il est également sorti sur PC.


Pour conclure, après la lecture de cette biographie, je pense nettement mieux connaître Michel Ancel et ses créations, et c'est ce que je désirais en commençant ce livre.
Si vous avez envie d'en savoir plus sur Ancel, ce livre devrait donc vous satisfaire et je vous le recommande.
J'ai d'ailleurs réussi à convaincre mon amie de commencer la lecture de la biographie :)

_________________
Lankhor.net
Abandonware-magazines.org - Abandonware-definition.org - Abandonware-videos.org


Haut
   
Message non luPosté : 06-03-2011 10:39 
Hors ligne
Egérie
Avatar du membre

Enregistré le : 30-03-2006 16:08
Messages : 278
Je viens de commencer la lecture de la bio de Michel Ancel.

La première impression à la lecture du livre, c'est que même si le parcours de Michel Ancel est intéressant, le personnage n'inspire pas le même élan de sympathie que Gunpei Yokoi ou Takahashi Meijin. J'ai quand même l'impression qu'il reste une grosse part d'ombre concernant Michel Ancel dans cet ouvrage, qu'il ne nous donne qu'une version améliorée des choses (J'ai notamment du mal à croire qu'un père militaire ait pu laisser partir son fils, âgé de 16 ans, sans un diplôme en poche, pour aller programmer des jeux vidéos à une époque où les jeux vidéos étaient encore considérés comme un phénomène de mode... J'ai eu quelques militaires dans mon entourage, ce ne sont pas vraiment des gens dans cet état d'esprit. Je pense que cela a du lui demander pas mal d'efforts pour convaincre son père).

Sinon, l'ouvrage est, pour le moment agréable à lire. Je n'ai encore pas terminé l'ouvrage mais je regrette cependant le manque de croquis de travail. Par exemple, on nous parle de Rayman comme d'un personnage créé à partir de vieux croquis de Michel Ancel. J'aurais vraiment aimé voir quelques uns de ces croquis. Et même, puisqu'on nous dit que les fonds d'écran de Rayman étaient de vrai dessins, ça aurait été sympa d'en voir quelques uns en "vrais".

Mon second regret concerne les nombreuses coquilles dans l'ouvrage. Des choses toutes bêtes mais qui, malheureusement, gâchent un peu le plaisir. Il y a les fautes d'orthographe (par exemple p. 32, il est écrit "contracts" au lieu de contrats. Mais il y a aussi les incohérences. Par exemple, p. 21, on voit une photo de Michel Ancel avec la légende "Michel Ancel en compagnie de son premier enfant, Charlotte". Or, p.47, on apprend que le premier enfant de Michel s'appelle Claire...
Toujours p. 47, on nous montre une illustration de Zombie. On peut y voir la boite pour CPC, l'écran de chargement CPC et une superbe image en couleur du jeu. Or, il aurait été bien de préciser que cette image est en fait une capture d'écran Amiga. Voici, pour info, une capture d'écran CPC du même endroit :
Image

Malgré ces remarques, je confirme que l'ouvrage est intéressant et très agréable à lire.

Edit : Encore une petite coquille pas méchante en soit mais pénible quand on lit. Page 70, on nous parle de Rayman. On nous explique donc qu'une toute nouvelle console est attendue pour 1995, la Playstation. La phrase suivante débute ainsi : "En cette année 1984 [...] une décision est prise : il faut mettre le paquet sur Rayman [...] qui sera présent pour le lancement de la Playstation." Voilà, cette phrase m'a fait sourire. Bien sûr, j'ai corrigé par moi-même mais quand même, quels visionnaires les gens d'Ubisoft ! 10 ans d'avance sur leur temps ^^

_________________
Tous les jeux Lankhor

Siegfried sauvera-t-il la belle Brünnhilde ?
Albérich reprendra-t-il l'anneau ?
Réponse dans ce tome :
Image


Haut
   
Message non luPosté : 30-03-2011 11:03 
Hors ligne
Legendary
Avatar du membre

Enregistré le : 01-04-2006 18:52
Messages : 1698
Localisation : Rodemack (57), Choisy-le-Roi (94)
L'afjv est un peu en retard...
http://www.afjv.com/press1103/110328_bi ... _ancel.php

_________________
Always listen to experts. They'll tell you what can't be done, and why. Then do it.
-Colin Plumb, comp.sys.amiga


Haut
   
Message non luPosté : 30-03-2011 20:26 
Hors ligne
Scientifique dans l'âme !
Avatar du membre

Enregistré le : 26-12-2001 13:02
Messages : 6478
Localisation : Paris
Ce que je trouve dommage, c'est de ne trouver nulle part des critiques de cet ouvrage.

Dans des forums qui parlaient de la sortie de l'ouvrage, on pouvait voir des gens qui disaient que ça leur donner trop envie de le lire, mais aucun ne disait l'avoir effectivement acheté ou lu, et donc, pas d'avis pertinent.

Dans le lien de l'afjv, il y a la critique négative d'un type qui n'a pas lu le bouquin, ainsi que d'autres commentaires crétins.

Si quelqu'un trouve une critique rédigée par une personne ayant lu le livre, je suis preneur.

_________________
Lankhor.net
Abandonware-magazines.org - Abandonware-definition.org - Abandonware-videos.org


Haut
   
Message non luPosté : 30-03-2011 22:15 
Hors ligne
Champion

Enregistré le : 18-04-2009 23:52
Messages : 32
"Rayman a quelque chose de particulier, une frénésie cocasse qui témoigne de sa lointaine parenté avec Roger Rabbitt, Tex Avery ou Bip Bip le Coyote. Si sa matrice est tissée dans le numérique, son allure est celle d’un toon de la grande époque. Comme Bugs et ses compères..."

je suis bien d'accord, Rayman étant un de mes personnages préféré :)

superbes articles très intéresants, encore merci. un seul regret: je n'ai pas lu le livre mais il me semble y avoir beaucoup de questions en suspend mais qu'importe, vu le monsieur, laissons-nous plutôt emporter par la magie, ce "american dream" à la française et félicitations à Mr Ancel pour sa nomination.


Haut
   
Message non luPosté : 31-03-2011 10:24 
Hors ligne
Legendary
Avatar du membre

Enregistré le : 01-04-2006 18:52
Messages : 1698
Localisation : Rodemack (57), Choisy-le-Roi (94)
Moi j'acheterai pas le livre, d'une part parce que j'ai jamais compris ce qu'on trouvait de spécial à Rayman, C'est qu'un jeu de plateforme parmi des dizaines d'autres.

Et d'autre part parce que je déteste les journalistes qui présentent un mec comme LE créateur de tel ou tel jeu.
Pour les jeux qui ont été faits à deux dans un garage ça passe qu'ils interviewent qu'une seule personne, mais sur des grosses productions comme Rayman, peut-être qu'il a eu l'idée du personnage au départ, mais le jeu ne serait jamais sorti s'il n'y avait pas eu une équipe de programmeurs, graphistes, musiciens etc... pour le réaliser.

Ca serait plus juste de faire un bouquin sur toute la société, ou sur le développement d'un jeu en particulier avec toutes les personnes qui ont travaillé dessus.

_________________
Always listen to experts. They'll tell you what can't be done, and why. Then do it.

-Colin Plumb, comp.sys.amiga


Haut
   
Message non luPosté : 31-03-2011 12:48 
Hors ligne
General
Avatar du membre

Enregistré le : 19-04-2009 21:36
Messages : 48
Fred_G a écrit :
Moi j'acheterai pas le livre, d'une part parce que j'ai jamais compris ce qu'on trouvait de spécial à Rayman, C'est qu'un jeu de plateforme parmi des dizaines d'autres.


Bah, c'est ce que je pense à peu près. Rayman est certes un bon jeu, mais je n'ai jamais trop compris un tel engouement général pour ce soft, et encore moins pour Mr Ancel.

Après, les goûts et les couleurs ! :D


Ce n'est donc pas moi qui te donnera une critique objective sur cet ouvrage. :wink:


Haut
   
Afficher les messages postés depuis :  Trier par  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 9 messages ] 

Heures au format UTC+02:00


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher :
Aller à :  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com